il y a 18 ans, Jeremy Brett nous quittait.

L’éternel Sherlock Holmes, c’est lui.

Mais il fut également Freddy dans My Fair Lady, Dracula sur scène, Maxim de Winter sur le petit écran… Il eut tant d’autres rôles marquant dans une carrière, mais pas autant que celui du locataire du 221B Baker Street.

Et c’est pour cela que j’ai choisi une photographie où il n’est pas Holmes pour lui rendre hommage…

 

1406

 

Pour en savoir plus sur l’acteur : jeremy-brett.fr

14 réflexions sur “il y a 18 ans, Jeremy Brett nous quittait.

  1. c’est étonnant, mais j’ai une impression tenace quand je le vois tel qu’il était jeune…. IL EST AUSSI LUMINEUX que peut l’être Bénédict Cumberbacht et je trouve qu’il se ressemble, en quelque sorte, ? ce n’est qu’une sorte d’intuition, qu’ils pourraient être âmes sœurs !!!!
    < 3 ❤ (( à Noel je m'offrirais l'intégrale des Sherlock Holmes série Granada )) je veux trop l'entendre en réel, en Version Originale !!!!! 🙂

  2. minute fangirl : il était quand même très beau, jeune.

    Je ne le connais qu’en Sherlock Holmes, mais du coup tu me donnes envie d’aller fouiller pour trouver ses autres rôles.

  3. En 1995, alors que JB nous quittait, j’entrais pour ma première année de graduat. C’est bien que tu nous ai fait une petite page d’hommage pour cet acteur qui fut mon premier Sherlock à l’écran. Sa maladie et la prise de médicaments l’avait fait grossir sur la fin des épisodes et ce n’était plus le même… pourtant, il reste MON Sherlock Holmes et je ne te raconte pas la crise cardiaque que j’avais frôlée en le voyant sur FR2 (ou 3) lors d’une scéance de zapping. C’était lui !!

  4. Je ne le connais que par Sherlock Holmes, et pour moi il restera toujours LE Sherlock Holmes. Je suis tombée dedans quand j’avais 6 ou 7 ans et j’ai eu un véritable coup de foudre pour son jeu impeccable (c’est sans doute pour ça que je suis une fan inconditionnelle d’histoires policières). Quand j’ai quitter mes grands-parents (pour me marier n_n) mes 2 premiers achats ont été la série de Sherlock Holmes et celle de Cadfael ; et la version originale est un pur bonheur !!!

    Effectivement cet homme était très beau (mais personnellement, même si j’aime BC, je le comparerai plutôt à Alan Rickman, autre acteur de grand talent et particulièrement séduisant)

    • C’est vrai ! je ne trouve pas qu’ils se ressemblent physiquement avec BC (mais par le talent, oui ! enfin, BC a encore du chemin à faire, car Brett a terminé par Sherlock alors que lui commence!). J’aime beaucoup Alan Rickman… Et je me demanderai toujours si j’aimais bien Rogue (oui, j’avoue!) parce que c’était lui qui le jouait ou parce qu’instinctivement j’avais compris certaines choses… Je ne saurais certainement jamais !…

  5. A vrai dire, même si je l’avais déjà vu avant, j’ai véritablement découvert Alan Rickman dans le rôle de Rogue (puis redécouvert dans d’autres rôles). Et tout comme toi je me demande constamment si c’est son talent qui m’a fait aimé Rogue contre vents et marées, ou si, par amour pour les personnages torturés je sentais instinctivement que tout n’était pas aussi simple que ce qu’on voulait bien nous le dire. Rogue est indéniablement un de mes personnages préférés (peut être même mon préféré) et j’ai bondi de bonheur en lisant le dernier tome de la saga et c’était un supplice de ne pas pouvoir en parler avec mon mari qui lui à préféré voir les films…

    Je ne parlais pas de comparaison physique, mais bien de leur talent. Pour moi Rickman et Brett sont des légendes. Mais c’est vrai que BC m’a subjuguée dans le rôle de Sherlock et il ne tardera pas s’imposer de la même façon qu’eux. C’est juste que je ne le connais lui que depuis 6 mois alors forcément il fait pas encore vraiment « monstre sacré » du cinéma n_n

    • Sherlock, ce n’est pas que BC pour moi, c’est toute la série en fait, la réécriture (et on jeu, bien sûr), mais le nouveau Watson est génial, la relecture de Mrs. Hudson aussi etc. Par contre, pour avoir vu Frankenstein, là ! là, vraiment j’ai vu un talent immense ! (et comme je le dis dans mes chroniques, je n’aimais pas le roman !), mais la réécriture de Nick Dear qui donne la parole à la créature, ainsi que le jeu de BC (bien supérieur à celui de Miller, mais plus du fait de ses choix pour le rôle – Miller n’était pas mal du tout dans Dexter, par ex), là vraiment j’ai senti un « monstre sacré dans l’enfance » (ça existe ?!?)… J’espère voir dans le futur quelques beaux rôles, bien choisis !

  6. Pingback: Jeremy Brett | Les Livres, Mes Livres & Moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s