Arsène Lupin, électron libre… nouvelles fuyantes !

Voici  3 nouvelles que je qualifie d’électrons libres (ou électrons… livres !) parce qu’elles n’ont jamais été recueillis dans un volume… Où les placer ? Le Cabochon d’émeraude est à rapprocher de L’Agence Barnett, puisqu’il y est question du détective, même si c’est finalement le Baron d’Enneris qui pointe son charmant nez !

Et là, il y a un petit mystère, en effet, Maurice Leblanc avait annoncé pour L’Agence plus de nouvelles que n’en compte le recueil… Le Cabochon pourrait donc être une de ses nouvelles oubliées ou perdu, de même que Le Pont brisé… qui a été retrouvé en terre d’Albion, dans une publication américaine par un fervent lupinophile français…

l-homme-a-la-peau-de-bique-122609-250-400L’Homme à la peau de bique (1927)

Une automobile incontrôlable traverse la place du village de Saint-Nicolas un dimanche au moment de la sortie de l’église. Elle laisse derrière elle une traînée de sang.
A son bord une moribonde et un homme recouvert d’une peau de bique. On retrouve l’auto accidentée quelques centaines de mètres plus loin, la femme écrasée sous un rocher, mais l’homme à la peau de bique est introuvable, pourtant, il lui est matériellement impossible d’avoir quitté le bois qui est encerclé, fouillé…

Maurice Leblanc rend ici hommage à Edgar Allan Poe… Je ne vous en dis pas plus, mais vous pouvez lire la nouvelle ici : bique

cabochonLe Cabochon d’émeraude (1930)

Un bijou a disparu dans une pièce close où se trouve seulement deux personnes. Le Baron d’Enneris, appelé par la propriétaire du cabochon d’émeraude, collaborateur occasionnel de Jim Barnett, va retrouver le bijou.

Un petit mystère en chambre close très plaisant. Relié à L’Agence Barnett, cette nouvelle est certainement l’une de celles auxquelles Leblanc faisait allusion quand il disait qu’il avait écrit une bonne dizaine de textes pour L’Agence (alors que le recueil n’en compte que 8… Arsène aurait-il dérobé les 2 ou 3 autres pour des raisons de discrétion. Le fait que le Cabochon implique une joli femme pourrait accréditer cette version…)

Pour lire la nouvelle, c’est par ici : cabochon2

568548641The Bridge that broke (????)

Devenu en français « Le pont brisé », cette nouvelle a un destin encore plus étonnant que les précédentes. Elle a été découverte il y a quelques années par un fervent Lupinophile, Marc Georges, dans un volume acheté à Londres…. On ne trouve de traces nulles par de cette nouvelle dans les papiers de Leblanc, donc mystère à suivre… Sa première traduction date de 2005, à l’occasion du centenaire d’Arsène Lupin dans la revue  813. L’Association des Amis d’Arsène Lupin lui a donné cinq nouvelles traductions dans son numéro bis de 2013.

Le pont brisé est au coeur de cette nouvelle, puisqu’il entraîne la mort d’un grand scientifique, le professeur Saint-Prix à la veille d’une découverte importante, un point en bois qu’on a scié. Béchoux vient chercher Jim Barnett pour l’aider à prouver l’innocence du voisin, Louis Lenormand, qui s’est accusé du crime alors qu’il a un alibi… Plus Béchoux est sûr de la culpabilité de Lenormand, et plus Barnett est certain de l’inverse… Il promet à la charmante femme du suspect de faire toute la lumière sur l’affaire…

la nouvelle est dans l’esprit du recueil où elle aurait dû s’intégrer… Béchoux vient chercher Barnett à contre-coeur, Barnett résout l’affaire, et en tire profit, au grand désespoir de l’inspecteur… Son intérêt réside surtout dans son mystère. Beaucoup de Lupiniens se sont penchés sur ce texte, mais rien de rien ! Leblanc n’en a semble-t-il pas laissé de traces… Peut-être que dans les années à venir, un enquêteur digne de Barnett, ou de Holmes (😉 ) trouvera le fin mot de l’énigme, c’est également cela, la littérature, enquête, questions sans réponses, et parfois des petites perles inédites qu’on retrouve par chance !

7 réflexions sur “Arsène Lupin, électron libre… nouvelles fuyantes !

  1. C’est incroyable cette histoire de nouvelle trouvée à Londres et dont on n’a encore aucune trace en français. Terriblement alléchant comme mystère. Même si la solution s’avérait être on ne peut plus simple, il serait passionant de se plonger vraiment dans une enquête sur l’origine de ce texte !

  2. Pingback: Chronologie de la publication des aventures d’Arsène Lupin | Les Livres, Mes Livres & Moi

  3. Pingback: Chronologie des aventures d’Arsène Lupin | Les Livres, Mes Livres & Moi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s