Chronologie de la publication des aventures d’Arsène Lupin

Voici la chronologie de publication des aventures d’Arsène Lupin, avec des illustrations parfois différentes de celles de la chronologie romancée…

Arsène Lupin gentleman-cambrioleur 

recueil (1905-1907)

algc3

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès 

affrontement en 2 longues nouvelles entre Lupin et le détective anglais (1908)

alhs2

les Confidences d’Arsène Lupin

recueil (1909)

les-confidences-darsane

L’Aiguille creuse

roman (1909)

tumblr_lo814dwtsW1qa0qhqo1_400

813

roman (1910)

813

Le Bouchon de cristal

roman (1912)

Leblanc - Le boucon de cristal - couv Fontan

l’Eclat d’obus

roman (1915)

l'éclat d'obus

Le Triangle d’or

roman (1917)

triangle1

L’Île aux trente cercueils 

roman 1919

ile1

et le téléfilm tiré de l’oeuvre : 

L’île aux trente cercueils (téléfilm de 1979)

Les Dents du tigre

roman 1920

(16)xles dents du tigre2

Les Huit Coups de l’horloge

recueil (1923)

Huit coups de l'horloge pierre lafitte couv

La Comtesse de Cagliostro

roman (1924)

comtesse1

La Demoiselle aux yeux verts

roman (1927)

demoiselle1

L’Homme à la peau de Bique

nouvelle isolée (1927)

L’Agence Barnett et Cie

Recueil (1928)

agence 3

La Demeure Mystérieuse

Roman (1928)

EPSON scanner Image

La Barre-y-va

Roman (1930)

barre2

Le Cabochon d’émeraude

nouvelle isolée, liée à L’Agence Barnett et Cie (1930)

La Femme aux deux sourires

roman (1932)

femme1

Victor de La Brigade mondaine

Roman (1934)

victor

La Cagliostro se venge

Roman (1935)

venge2

Les Milliards d’Arsène Lupin

Roman (1939)

milliards

Le Dernier amour d’Arsène Lupin

Roman posthume (2012)

dernier amour

textes n’ayant pas encore trouver leur place (la trouveront-il un jour ?) :

the bridge that broke

The Overcoat of Arsène Lupin, nouvelle parue en 1926 dans The Popular Magazine (en), dont la plus grande partie reprend la trame de La Dent d’Hercule Petitgris, publié en français en 1924, en y transposant le personnage d’Arsène Lupin. Le Pardessus d’Arsène Lupin, traduction française de ce texte en anglais, existe sur Wikisource

Chronologie des aventures d’Arsène Lupin

Cet article est l’occasion de présenter la Chronologie fictionnelle des aventures du gentleman-cambrioleur. Je n’ai pas poussé le masochisme jusqu’à tenter d’ordonner les nouvelles, car elles sont globalement dans l’ordre chronologique dans les recueils (merci M. Leblanc, si Sir Arrthur Conan Doyle avait fait de même ça aurait été gentil pour les malheureux qui tentent de donner un sens – enfin, un ordre ! – aux aventures de Sherlock Holmes).

Cette article, placer en évidence sur la page « Les Aventures d’Arsène Lupin » permettra au final de rejoindre les articles qui présentent les résumés des oeuvres, mon opinion, et peut-être des anecdotes, d’autres articles… Vous êtes donc sur un article qui va évoluer tout au long de l’année 2014 (et certainement aussi par la suite!)

C’est aussi l’occasion pour moi de faire le lien avec des illustrations des couvertures des romans et nouvelles mettant en scène les aventures de Lupin à travers les âges. Si le titre est en bleu, il vous suffit de cliquer sur la couverture du roman pour arriver directement à l’article qui le concerne.

Bonne exploration de la vie aventureuse du Bel Arsène !

La Comtesse de Cagliostro

roman (1924)

Leblanc - La comtesse de Cagliostro - ill R Broders

Arsène Lupin gentleman-cambrioleur 

recueil (1905-1907)

algc

les Confidences d’Arsène Lupin

recueil (1919)

conf2

Le Retour d’Arsène Lupin

théâtre

Arsène Lupin

théâtre (1908)

Le Bouchon de cristal

roman (1912)

Leblanc - Le boucon de cristal - couv Fontan

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès 

affrontement en 2 longues nouvelles entre Lupin et le détective anglais (1908)

alhs2

L’Aiguille creuse

roman (1909)

arton1152

La Demoiselle aux yeux verts

roman (1927)

demoiselle1

Les Huit Coups de l’horloge

recueil (1923)

Huit coups de l'horloge pierre lafitte couv

813

roman (1910)

813 - couv 813 réed

l’Eclat d’obus

roman (1915)

l'éclat d'obus

Le Triangle d’or

roman (1917)

triangle1

L’Île aux trente cercueils 

roman 1919

ile1

et le téléfilm tiré de l’oeuvre : 

L’île aux trente cercueils (téléfilm de 1979)

Les Dents du tigre

roman 1920

a

L’Homme à la peau de Bique

nouvelle isolée (1927)

L’Agence Barnett et Cie

Recueil (1928)

agence 4

Le Cabochon d’émeraude

nouvelle isolée, liée à L’Agence Barnett et Cie (1930)

La Demeure Mystérieuse

Roman (1928)

EPSON scanner Image

La Barre-y-va

Roman (1930)

barre2

La Femme aux deux sourires

roman (1932)

femme1

Victor de La Brigade mondaine

Roman (1934)

victor

La Cagliostro se venge

Roman (1935)

venge2

Les Milliards d’Arsène Lupin

Roman (1939)

milliards

Le Dernier amour d’Arsène Lupin

Roman posthume (2012)

dernier amour

Hommage à Georges Descrières…

georges-descrieres-a-paris-en-1972_1427184_920x612p

Oui… Certes… Bien sûr… 

Georges Descrières, qui nous a quitté il y a quelques jours, fut le visage le plus célèbre d’Arsène Lupin.

Je ne peux pas remettre ce fait en cause, d’autant plus que je l’ai dit moi-même dans un précédent article (Les différents visages d’Arsène Lupin à la télévision). Cependant, je suis triste de constater que tous les hommages faits à cet acteur talentueux ne retiennent que ce fait. Lupin écrase une carrière qui fut par ailleurs foisonnante ! Mais, Lupin est ainsi, et la mémoire des uns et des autres est malheureusement plus facilement retenue par un fait d’arme télévisuel et médiatique, plutôt que par de multiples preuves de talents, plus confidentielles, puisque théâtrales.

Bien sûr, Descrières fut Lupin, magistralement, mais il fut aussi Lélio, Alcestre, Dom Juan, Marc Antoine ou encore Athos, Polyeucte,le Duc de Guise ou Gilles de Rais…

Georges Descrières brûla les planches dans plus de soixante-dix productions, dont la majeure partie pour la Comédie Française dont il fut doyen.  Sa carrière au cinéma est plus modeste (on ne peut pas tout faire), cependant, pour moi, sa prestation dans le rôle d’Athos reste un grand moment (Les Trois Mousquetaires : Tome 1 – Les ferrets de la Reine et Tome 2 : La revanche de Milady en 1961). Il prit part également sur grand écran au Mariage de Figaro, à l’adaptation de Le Rouge et le Noir de Stendhal ou encore à Voyage à deux de Stanley Donen (avec Audrey Hepburn et Albert Finney, excusez du peu…). 

A la télévision, Lupin a certes été son grand rôle, mais il y en eut quelques autres, notamment Sam Krasmer (Sam & Sally), héros de M.G. Braun, devenu un autre Lupin à l’écran… 

Georges Descrières fut un grand Lupin, mais ne fut pas que Lupin, ne commettons pas l’erreur de ne nous rappeler que de ce rôle emblématique, occultant les qualités d’un grand homme de théâtre… Explorer donc les archives d’internet, chers amis, et vous le découvrirez dans d’autres rôles, vous découvrirez un grand acteur qui incarna plus d’un rôle, plus d’une identité… à l’instar de celui qu’il fut, pendant seulement trois ans, à la télévision…

Au revoir, monsieur Descrières, vous allez me manquer.

Théâtre : Arsène Lupin contre Herlock Sholmès

Je me posais la question… Y a -t-il encore des gentlemen-cambrioleurs aujourd’hui ? Ce sera l’objet d’une prochaine chronique, mais d’ores et déjà, je peux dire oui, car il y en a encore un qui passionne, et qui renaît sans … Lire la suite