Happy Halloween !

C’est le soir où jamais pour se faire peur !

Conseils de lectures et cinéma sous l’image !

527374_285895461526840_2043545369_n

 

Cinéma et Télévision :

L’île aux trente cercueils (téléfilm de 1979, d’après l’oeuvre de Maurice Leblanc)

The Rocky Horror Picture Show de Jim Sharman (1975)

Supernatural d’Eric Kripke (2005) série américaine

Dracula (2013) série américaine

Dead and Breakfast Evitez ce B&B…

The Woman in Black (La dame en noir) – adaptations : littérature, théâtre & cinéma.

Vampire… Vous avez dit Vampire ? Mon choix personnel !

Being Human (télévision)

Rockula (A mourir… de rire !)

Dellamorte Dellamore 

Littérature

Les Dossiers Holmes-Dracula de Fred Saberhagen

Carnacki The ghost Finder de W.H. Hodgson

Tales of Unease, Conan Doyle sans Sherlock Holmes : des contes à vous glacer le sang!

Neverwhere de Neil Gaiman

A la recherche de Dracula de  Françoise-Sylvie Pauly  et Pascal Croci

Messe noire d’Olivier Barde-Cabuçon

Arsène Lupin et Neal Caffrey entrent en scène…

wc4J’avais parlé sur Facebook  de White Collar avec Dark Raven… Il est vrai que Neal Caffrey et Arsène ont un petit air de parenté, et que la série américaine qui arrive à sa cinquième saison est pleine de qualités… humour, action, suspens et élégance, pour résumer.

En y réfléchissant après coup, je me suis dis que mettre en parallèle le tout premier épisode de la série et les trois premières nouvelles écrites par Maurice Leblanc (« L’arrestation d’Arsène Lupin », « Arsène Lupin en prison » et « L’évasion d’Arsène Lupin ») pourrait faire la lumière sur la parenté entre ces personnages qui sont apparus, il faut le noter, à plus de 100 ans d’intervalle.

Concernant la question que posait mon précédent article, « Peut-il y avoir des gentlemen-cambrioleurs aux XXIème siècle ? la réponse est Oui ;  Neal Caffrey nous le prouve !

Cette série, horriblement titré « FBI en français : duo très spécial »  (ça pourrait presque être un titre de film érotique, quand on y pense! yerk !), est un petit joyau. White Collar est un petit joyau. Plus je la regarde, plus j’aime Neal Caffrey, ce voleur sorti d’un autre âge, capable de sauter en parachute du haut d’un immeuble pour réaliser un beau cambriolage sans déranger son épingle de cravate et dont la garde-robe est dérobée au Rat Pack… déjà un vol…

mais commençons par le commencement…

Quand nous rencontrons Neal Caffrey, il possède déjà, mis à part de nombreuses oeuvres d’art acquises de manière ALGC cillégitime, sa petite célébrité… Oui, dans le monde des voleurs, comme dans celui des policiers, on connait Neal Caffrey, on sait de quoi il est capable, on le craint ou on l’estime. Premier point commun avec Lupin : « Arsène Lupin parmi nous ! l’insaisissable cambrioleur dont on racontait les prouesses dans tous les journaux depuis des mois ! l’énigmatique personnage avec qui le vieux Ganimard, notre meilleur policier, avait engagé ce duel à mort dont les péripéties se déroulaient de façon si pittoresque ! » (« L’arrestation ») Oui, Lupin est célèbre dès sa première aventure, alors que Neal est reconnu par celui qu’il poursuit, « Le Hollandais »…  Célébrité, pas un vain mot!

Comment rencontrons-nous Neal ?… Un jeune homme en prison, qui change d’apparence pour sortir, comme si de rien n’était, déguisé en gardien avant d’emprunter une Rolls (excusez du peu!) pour rentrer au pays, comprenez, à New York… ça ne vous rappelle pas une certaine évasion! (attention, spoilers!) Et oui, le changement d’apparence, l’esbroufe d’assister à son propre procès sous les traits d’un autre, de forcer le policier qui l’a arrêté après tant de périphéties à déclarer « Monsieur le président, j’affirme que l’homme qui est ici, en face de moi, n’est pas Arsène Lupin », alors que si, c’était Lupin ! … Caffrey & Lupin, réunit dans la frime et le culot!

Car l’un et l’autre en ont, du culot! et un sacré bagage… Ainsi, Neal est tombé pour une petite escroquerie, mais est soupçonné de douzaines d’autres forfaits et la liste de ce que la justice reproche – ce qu’elle suppose surtout, car elle n’a pas tant de preuves que cela –  occupe de nombreuses pages des minutes du procès de Lupin… Mais voilà, la justice ne peut rien affirmer…

White_Collar_Outtake_Shot_by_drako1326

C’est vrai que Neal et Peter n’ont pas la même relation qu’Arsène Lupin et Justin Ganimard… 😉

Vous me direz, Neal a quand même passé près de cinq ans en prison, alors que Lupin a pris des vacances de quelques semaines… Oui, certes, mais autre temps, autre moeurs, et je vous répondrai qu’une fois l’évasion décidée, Neal a mis un mois et demi à l’accomplir… C’est que c’est quatre ans de prison ont une raison… une raison en jupons… (enfin, à notre époque en pantalon). Pourquoi était-il en prison ? pour Kate… Pourquoi se laisse-t-il reprendre ? à cause de Kate ?… Pourquoi Arsène Lupin se laisse-t-il arrêter ? parce que Miss Nelly le regardait… Pourquoi ne vole-t-il rien au château de Thibermesnil (ou plutôt remet-il tout en place) ? à cause de Miss Nelly…

wc2Neal est un tendre, Arsène aussi… cependant Arsène papillonne plus, du coup les séjours en prison ne sont qu’utilitaires… Ils ne vivent pas non plus à la même époque… Notre vingt-et-unième siècle s’éloigne sérieusement du système Bertillon… Mais là, c’est moi qui m’éloigne du premier épisode…

Je pourrais entrer dans les petits détails, vous dire que la débrouillardise de Neal, son charme, et son statut d’escroc lui permettent d’éviter l’hôtel miteux fourni par le FBI pour filer sur Riverside dans un hôtel particulier à 10 millions de dollars… Je pourrais vous dire que Ganimard n’est pas si loin de Peter Burke  – il est le premier policier de France, après tout – mais que Leblanc souhaite ridiculiser le représentant de la loi (même si Lupin les aime bien, ses poursuivants, et qu’il leur offre même sur un plateau quelques affaires et quelques lauriers), alors qu’entre Neal et Peter c’est plus subtil : Le jeu du chat et de la souris s’installe, de même que l’amitié… Oui, mais Lupin aussi a un ami dans la police, l’inspecteur Béchoux… Peter est un personnage très intéressant, et j’attends avec impatience de voir ce qu’il va se passer dans les saisons 4 et 5 (bientôt!), car Peter est un chevalier blanc qui, comme un certain Sherlock Holmes, aurait pu être un grand criminel dans une autre vie… oui, je pourrais vous parler de tout ça, mais je vais terminer sur une petite anecdote délicieuse…

Arsène Lupin en prison, s’ennuie… Certes, il s’occupe de ses affaires, mais il ne peut s’empêcher de cabotiner. Quoi de plus drôle que de voler la montre du juge d’instruction… Quant à Monsieur Caffrey, avant de s’évader, il dérobe l’American Express de l’épouse du directeur de la prison…

Neal-Caffrey

Je ne résiste pas à l’envie de choisir cette photo pour conclure… Est-ce un Sy Devore, ce costume ?