La maison d’Albert Londres

albert LondresJe n’ai jamais visité la ville de Vichy, je la connais surtout pour les pastilles… Mais dernièrement, j’ai entraperçu un reportage concernant la maison du journaliste et écrivain Albert Londres (1884-1932). C’était un sacré personnage quand on y pense, qui s’engageait pour les causes qu’il pensait justes et qui n’avait pas peur de dénoncer.

Mort trop tôt (à 47 ans, dans l’incendie d’un bateau qui le ramenait de Chine vers la France), peut-être assassiné, il a donné son nom à un prix journalistique.

Comme pour Undershaw (la maison de Sir Arthur Conan Doyle), il est bien triste de voir la maison qui l’a vu naître tomber doucement en ruine… Je sais le monde va bien mal (je ne saurais par où commencer pour décrire l’état du moribond), mais je pense que la pierre a aussi une âme, et que avec ces bâtisses qu’on laisse mourir (faute d’argent pour la maison de Vichy… le nerf de la guerre, comme on dit!), ce sont ceux qui y ont vécu qui disparaissent un peu plus avec eux.

L’hôtel particulier de Ponson du Terrail fut rasé au nom du modernisme bon ton des années 60 (et remplacé par un parking en béton… c’est plus joli qu’un jardin, c’est aussi meilleur pour la couche d’ozone…), comme sa maison d’enfance. Undershaw est le dernier témoignage de la créativité de Conan Doyle (il avait dessiné cette maison), et d’Albert Londres, il reste ses écrits, et cette maison qui pourrait le faire vivre encore…

Voilà, ce ne sont que des réflexions personnelles, mais j’avais envie de les partager avec vous…

Site de l’Association qui tente de sauver la maison

albert londres maison natale

maison natale d’Albert Londres

Un cambrioleur est-il un voleur ?

Je me suis amusée à feuilleter mon dictionnaire des synonymes, et bien évidemment, les mots « gentleman » et « cambrioleur » m’ont sauté aux yeux…

bien sûr, le synonyme, c’est très pratique pour éviter les répétitions (attention à ne pas en abuser!), mais le synonyme, ce n’est pas tout à fait le même mot, et en parcourant la liste qui suit, je pense que, comme moi, vous verrez bon nombre de termes qui ne s’accorderaient pas avec la personnalité et les principes du cher Lupin!

(attention, conclusion à la fin! il faut donc avoir le courage d’en passer par cette étonnante liste!)

aigrefin (et pas aiglefin! Lupin est un plus gros poisson 😉 )

bandit

bonneteur (tricheur aux cartes… ça me rappelle « la partie de Baccarat »…)

brigand

cambrioleur

carambouilleur

chenapan

chevalier d’industrie (On tombe en plein XIX siècle!)

chouraveur

cleptomane (certainement pas Lupin, chez lui ce n’est pas pathologique, c’est de l’art!)

concussionnaire (cherchez donc la définition de celui-là! Lupin les chassait ces animaux-là!)

coquin

corsaire (en d’autres temps, en d’autres lieux sûrement! Victoire le disait!)

coupe-jarret

coupeur de bourses

crapule (certainement pas!)

détrousseur

escamoteur (oui, pour ça, lisez ou relisez l’Aiguille creuse! Il escamote de ces choses parfois!)

escogriffe (l’apparence qui déteint sur le moral! mais non, pas chez Lupin!)

escroc

falsificateur

flibustier (certainement!)

forban

fraudeur

fric-fraqueur (celui-ci est joli, et très français)

fripon

fripouille (certainement pas!)

grappilleur

larron

maître-chanteur (seulement face à de très très très vilains personnages)

malandrin

malfaiteur (si peu)

maraudeur

monte-en-l’air

pick-pocket (quand il s’ennuie… ça vous en rappelle un autre, n’est-ce pas ?)

pirate

rat d’hôtel (mais de grands hôtels, et pas pour rien!)

tire-laine

tricheur

truand

vaurien (oui, mais un « gentil vaurien » 😉 )

vide-gousset (seulement quand le gousset le mérite!)

et oui, voleur n’est pas cambrioleur, mais surtout quand je vois cette liste (qui n’est pas exhaustive, loin de là!), je me dis que la langue française est riche et belle, et qu’on devrait l’utiliser plus, et dans ses moindres recoins, parce que, même pour décrire un aigrefin, elle a mille et un noms ; et combien d’adjectifs pour brosser son portrait ?

C’est pour cela que j’aime les mots!

Il faut Sauver le Soldat Sherlock

C’est une guerre contre les promoteurs, les raisons de l’argent et l’absence de raison que mène au quotidien the Undershaw Preservation Trust (UPT), depuis 2009, afin que les générations futures aient la chance de découvrir un lieu incontournable dans l’histoire … Lire la suite

Saving Private Sherlock

Yes, it’s a war, against developers, money reasons and lack of Reason. It’s a war that The Undershaw Preservation Trist (UPT) fights everyday, since 2009, in order that future generations get the chance to discover a place that can’t be … Lire la suite