Arsène Lupin, les romans.

La comtesse de Cagliostro (1924)

la_comtesse_de_cagliostro

Première aventure du jeune Raoul d’Andrésy, pas encore Arsène Lupin, pas encore célèbre. Il recherche la fortune, l’amour… La passion… passion destructrice avec la sulfureuse et mystèrieuse comtesse de Cagliostro.

L’aiguille creuse    (1909)

tumblr_lo814dwtsW1qa0qhqo1_400

Un vol et un crime ont lieu au château d’Ambrumésy. L’un des malfaiteurs est blessé, mais disparaît mystérieusement dans les ruines de l’abbaye. Quant au vol… rien ne semble avoir disparu. L’inspecteur Ganimard et Herlock Sholmès sont appelés en renfort, mais disparaissent à leur tour. Il ne reste plus face à Lupin qu’un seul adversaire : Isidore Beautrelet, élève de rhétorique au lycée Janson-de-Sailly…

La demoiselle aux yeux verts   (1926)

yeux verts

Tout commence parce que Lupin voit dans la rue une belle dame aux yeux bleus suivie par un monsieur. Étant Lupin, il décide de suivre la dame, et découvre deux yeux verts magnifiques qui semblent intéresser le même monsieur. Lupin, possédant une âme de chevalier, va protéger la demoiselle aux yeux verts et son secret qu’on veut lui arracher par la force…

813    (1910)

813

Le banquier Kesselbach est assassiné après le passage de Lupin dans sa chambre. Il s’en suit une série de crimes aussi barbares qu’incompréhensibles. Monsieur Lenormand, le chef de la sûreté à la célèbre redingote olive, ainsi que le prince Sernine vont tous les deux travailler à démêler l’affaire Kesselbach au coeur de laquelle le mystérieux chiffre 813 donnera la clef de l’énigme.

L’éclat d’obus   (1915)

obus

Juillet 1914, Elisabeth et Paul Delroze, jeunes mariés, arrivent à Corvigny, à six lieues de la frontière allemande. Sur le chemin du domaine d’Ornequin, propriété du père d’Elisabeth, Paul raconte à la jeune femme l’assassinat de son père, qui s’est déroulé sous ses yeux d’enfant, mais aussi, sous les yeux du Kaiser, Guillaume II, empereur d’Allemagne. Arrivée au château, la jeune femme veut se recueillir devant le portrait de sa mère, morte quinze ans plus tôt. une mère qu’elle n’a pas connu, dont elle ne se souvient même pas du visage. Mais, le portrait de la Comtesse Hermine, c’est le portrait de la meurtrière : Paul Delroze s’enfuit anéanti, il a épousé la fille de celle qui a poignardé son père. Deux jours plus tard, la guerre éclate, Paul s’enfuit vers la bataille, il rejoint son bataillon sans avoir revu Elisabeth. La jeune femme reste au château, si près de la frontière, jurant de trouver les preuves qui innocenteront sa mère, au risque de perdre la vie.

Arsène Lupin ne fait qu’un passage éclair dans l’aventure, passage qui n’était pas là dans la première version du roman pour sa pubication en feuilletons.

Le triangle d’or    (1917)

triangle

Le capitaine Belval, mutilé de guerre, se porte au secours d’une infirmière, affectueusement appelé Maman Coralie, que des hommes veulent enlever. Amoureux de la jeune femme, tous les obstacles semblent s’abolir entre eux, quelqu’un veut les réunir… mais un autre dans l’ombre veut les assassiner. Il faudra la clairvoyance d’Arsène Lupin… pardon de Don Luis Perenna, pour les sauver, et découvrir ce qu’est le mystérieux triangle d’or.

L’île aux trente cercueils    (1919)

cercueils

En 1902, contrainte par un enlèvement, Véronique d’Hergemont épouse le cruel Vorski. Un an plus tard, son père enlève son enfant, et périt en mer avec le garçon. Véronique fuit le mari détesté. Après quinze ans, un étrange concours de circonstances l’amène en Bretagne, sur l’île de Sarek, où son père, qui avait simulé sa mort serait caché avec son fils. Mais, à l’instant où elle pose le pied sur l’île, tout bascule, les morts se succèdent, à commencer par son père assassiné sous ses yeux par son fils, François .

Les dents du tigre   (1920)

tigreUn riche américain, Cosmo Mornington décède à Paris, il avait chargé don Luis Perenna de retrouver ses héritiers français. S’ils sont morts, le noble espagnol – ami du défunt – deviendra à son tour héritier. Mais, quand don Luis retrouve les héritiers, ils tombent comme des mouches… La police – pareille à elle-même – n’a qu’un suspect : don Luis Perenna alias Arsène Lupin…

La demeure mystérieuse   (1929)

demeure_mysterieuse

Le soir d’un défilé de mode à l’opéra, au profit d’une oeuvre de charité, Régine Aubry, qui présente une tunique brodée de diamants est enlevée. Le vicomte Jean d’Enneris, gentilhomme-aventurier promet de retrouver les diamants, et les ravisseurs. Ravisseurs qui quelques jours plus tard kidnappent Arlette Mazolle, jeune mannequin sans le sous. Arlette s’enfuit, d’Enneris va combattre pour ses beaux yeux, et ceux de Régine, et ceux de Gilberte de Mélamare, accusée avec son frère d’avoir volé les diamants…

La Barre-y-va   (1930)

barre3

Dans la domaine de la Barre-y-va, M. Guercin cherche sa belle-soeur, Catherine, qui a disparu depuis le matin. La propriété entièrement fouillée, il a l’idée de visiter un ancien pigeonnier en ruine, construit sur une petite île qui fait face à la maison. Mais, dès qu’il ouvre la porte du bâtiment, il est abattu d’un coup de revolver sous les yeux du brigadier Béchoux resté sur la terrasse. Le brigadier accoure, mais le meurtrier reste introuvable. Il n’a pas pu s’enfuir, et il n’y a personne dans le pigeonnier.
Béchoux appelle à son secours son ami le vicomte Raoul d’Avenac, ex-Jean d’Enneris, ex-Jim Barnett, mais toujours Arsène Lupin.

La femme aux deux sourires   (1933)

sourire

M. Raoul, locataire du marquis Jean d’Erlemont, empêche l’inspecteur Gorgeret d’arrêter Clara la blonde maîtresse d’un bandit connu sous le nom du Grand Paul. Il contrecarre les plans de Gorgeret une première fois, puis une deuxième, puis une troisième… le sourire de Clara est si beau, et si différent à chaque fois…

Victor de la brigade mondaine    (1934)

9782253003892

Victor Hautain, inspecteur de la brigade mondaine, policier original qui ne sait pas obéir à sa hiérarchie, se trouve par hasard sur la piste de neuf cent milles francs en bons de la défense volés dans une banque de Strasbourg. Des bons que convoite Arsène Lupin. Le policier est bien décidé a arrêter le gentleman-cambrioleur.

La Cagliostro se venge    (1935)

cagliostro venge

Elisabeth et Rolande sont heureuses. L’aînée, Elisabeth, qui se relève d’une longue maladie doit se marier d’ici quelques semaines avec son amie d’enfance, Jérôme. Rolande, la plus jeune, vit le bonheur d’un amour naissant avec Félicien Charles, le jeune architecte qui aménage la villa voisine du sympathique M. Raoul d’Averny. Le bonheur bascule dans la tragédie. Elisabeth est assassinée, presque sous les yeux de sa soeur, puis Jérôme est blessé par un mystérieux agresseur, et c’est Félicien que la police soupçonne. Pour Raoul d’Averny, qui n’est autre – bien sûr – qu’Arsène Lupin, les choses ne sont pas qu’un simple mystère à résoudre, car au drame de Rolande, s’en ajoute un autre qui le concerne personnellement. La vengeance de Joséphine Balsamo, morte depuis six ans pourtant, semble sur le point de se réaliser. Le criminel, le voleur, l’assassin, pourrait bien être le propre fils de Lupin, Jean, enlevé alors qu’il n’était qu’un nourrisson, par la terrible descendante du comte de Cagliostro…

Les milliards d’Arsène Lupin    (1939) 

milliards
Arsène Lupin se trouve aux prises avec une association criminelle, la Maffia, qui tente de lui dérober sa fortune si difficilement acquise. Ce roman, écrit juste avant la mort de Maurice Leblanc, n’a pas été retravaillé par l’auteur ; le style, l’histoire s’écartent du style originel et en font un objet plutot alien au canon… d’autant plus qu’un des épisodes n’avait pas été inséré dans certaines éditions en volume (Lacassin), rendant l’histoire étrange, sinon incohérente…

Le dernier amour d’Arsène Lupin (posthume)

dernier

Comme son nom l’indique… Ecrit vers 1936 et publié seulement en 2012… 

Arsène Lupin, couvertures étrangères : Portugal (2)

Je l’ai constaté au temps (déjà lointain !) de mon doctorat, L’ami Arsène est populaire partout ! Ainsi, des étudiants Japonais étaient « transportés » à l’énoncé de mon sujet de thèse, et j’ai pu noter que sur la page Facebook que j’ai dédié à mes écrits, le monde entier est représenté.

Donc, j’ai eu envie de faire un petit tour du monde des couvertures de romans mettant en scène le gentleman-cambrioleur… Et il y en a des superbes !

Deuxième article pour le Portugal avec une série de couvertures que je trouve très amusantes :

s_MLB_v_F_f_179528117_6118

La tour Eiffel, les bijoux, la dame en soutien-gorge, les toits de Paris, le gentleman qui s’enfuit, mais avec l’élégance d’un danseur… et les braves policiers qui font de leur mieux… C’est très canaille, très lupinien léger !

livro-o-tringulo-de-ouro-arsene-lupin-maurice-leblanc-9666-MLB20019126994_122013-F

Drôle d’infirmière… Ils sont coquins ces Portugais ! honnêtement, la pauvre Maman Coralie est une jolie fille, mais pas une vamp… Elle a d’autres priorités. Le Triangle d’Or est étrangement revisité, mais je trouve cette série de couvertures des éditions Vecchi assez rafraîchissantes.

livro-o-estilhaco-de-obus-maurice-leblanc-arsene-lupin

L’éclat d’obus

 

livro-o-segredo-de-florence-arsene-lupin-maurice-l-9694-MLB20019123907_122013-O

Le secret de Florence, donc 813

Arsène Lupin, couvertures étrangères : Espagne (1)

Je l’ai constaté au temps (déjà lointain !) de mon doctorat, L’ami Arsène est populaire partout ! Ainsi, des étudiants Japonais étaient « transportés » à l’énoncé de mon sujet de thèse, et j’ai pu noter que sur la page Facebook que j’ai dédié à mes écrits, le monde entier est représenté.

Donc, j’ai eu envie de faire un petit tour du globe des couvertures de romans mettant en scène le gentleman-cambrioleur… Et il y en a des superbes !

Nous allons commencer avec l’Espagne  :

lupin espagnol2

Très beau portrait de Maurice Leblanc en première page de La Demeure mystérieuse

 

quelques couvertures :

Si vous avez des informations, n’hésitez pas à les partager. Je ne connais pas les artistes, les époques…

(j’avoue que ce n’est pas mon domaine d’étude, mais il n’est jamais trop tard pour apprendre !)

lupin espagnol 7 de coeur

Recueil ou fascicule avec une seule nouvelle ? en tout cas, j’ai réussi à traduire le titre 😉 : Le 7 de coeur.

lupin espagnol la créature infernale

La créature infernale… La Comtesse de Cagliostro ? un fascicule de 813 ? … j’en suis réduite aux conjectures, même si je penche pour la comtesse.

 

lupin espagnol le grand secret d'AL

Le grand secret d’Arsène Lupin … L’aiguille creuse peut-être ? Il en a tellement de secrets, ce garçon !

 

lupin espagnol le triangle d'or

Plus facile ! Le Triangle d’or. J’avoue que ce n’est pas ma couverture préférée.

Le Triangle d’or (1918)

triangle1Ce roman est l’un de ceux où Lupin est plutôt l’adjuvant du héros que le héros lui-même. Ainsi, c’est le sympathique capitaine Patrice Belval, mutilé de guerre, que nous rencontrons dans les premières pages de l’aventure. Patrice est amoureux d’une des infirmières qui s’occupe de lui et des autres blessés, Maman Coralie. Cependant, la jeune femme a de lourds secret, et aussi un mari… Mais, le pauvre Patrice est un chevalier, et il est prêt à tout pour Coralie, d’autant plus que la menace qui la poursuit semble peser aussi sur Patrice.

Lupin, sous la défroque de Don Luis Perenna, est bien plus présent cependant dans cette aventure que dans L’Eclat d’Obus, et Patrice qui réapparaît dans L’Ile aux trente cercueils peut être considéré comme un ami proche du gentleman-cambrioleur. Le Lupin du Triangle d’or, c’est le bon génie qui va protéger les amoureux de tous les périls qui les menacent, tout en n’oubliant pas de protéger aussi la France et de l’aider dans son effort de guerre. Don Perenna est le guerrier en Lupin, et aussi celui qui expie ses pêchés de 813 en agissant pour le bien du plus grand nombre. Car, si Patrice et Coralie sont en danger, la France l’est aussi ! Ce sacré Lupin joue d’ailleurs un peu les agents secrets… mais chut, je ne vous en dis pas plus…

Mon ressenti par rapport au Triangle d’or ? d’abord, les deux héros, les deux amoureux sont bien sympathiques, astucieux, dévoués, et ils méritent vraiment le titre de héros, car ils agissent ! Certes, Lupin les sauvent, mais Lupin est un surhomme, et il faut bien un surhomme pour déjouer les pièges dignes du roman gothique qu’on a mis sur la route de Patrice et Coralie. Là encore, la plume de Leblanc est un délice : il se montre capable d’inventer des situations qui rappellent le roman à rebondissement du siècle précédent tout en rationalisant leur dénouement. Leblanc n’est jamais pris en faut quant à la réalité, mais cependant, il sait lui donner les apparences du conte de fées. Le roman est aussi un bon miroir de l’époque : patriotisme, haine de l’ennemi, colonialisme. Cependant ce miroir est peint par petite touche, et je me dis qu’il ne serait pas difficile de faire une adaptation moderne de cette oeuvre… avec un différent type de guerre peut-être.

Quelque part, je me dis que Leblanc, dans nombre d’aventures de Lupin, a su inventer le thriller avant qu’on use et abuse du mot, car souvent comme ici, l’aventure est haletante, vive, mystérieuse, cruelle et étonnante !

Couvertures du Triangle d’Or :

triangle2

triangle

triangle

Chronologie de la publication des aventures d’Arsène Lupin

Voici la chronologie de publication des aventures d’Arsène Lupin, avec des illustrations parfois différentes de celles de la chronologie romancée…

Arsène Lupin gentleman-cambrioleur 

recueil (1905-1907)

algc3

Arsène Lupin contre Herlock Sholmès 

affrontement en 2 longues nouvelles entre Lupin et le détective anglais (1908)

alhs2

les Confidences d’Arsène Lupin

recueil (1909)

les-confidences-darsane

L’Aiguille creuse

roman (1909)

tumblr_lo814dwtsW1qa0qhqo1_400

813

roman (1910)

813

Le Bouchon de cristal

roman (1912)

Leblanc - Le boucon de cristal - couv Fontan

l’Eclat d’obus

roman (1915)

l'éclat d'obus

Le Triangle d’or

roman (1917)

triangle1

L’Île aux trente cercueils 

roman 1919

ile1

et le téléfilm tiré de l’oeuvre : 

L’île aux trente cercueils (téléfilm de 1979)

Les Dents du tigre

roman 1920

(16)xles dents du tigre2

Les Huit Coups de l’horloge

recueil (1923)

Huit coups de l'horloge pierre lafitte couv

La Comtesse de Cagliostro

roman (1924)

comtesse1

La Demoiselle aux yeux verts

roman (1927)

demoiselle1

L’Homme à la peau de Bique

nouvelle isolée (1927)

L’Agence Barnett et Cie

Recueil (1928)

agence 3

La Demeure Mystérieuse

Roman (1928)

EPSON scanner Image

La Barre-y-va

Roman (1930)

barre2

Le Cabochon d’émeraude

nouvelle isolée, liée à L’Agence Barnett et Cie (1930)

La Femme aux deux sourires

roman (1932)

femme1

Victor de La Brigade mondaine

Roman (1934)

victor

La Cagliostro se venge

Roman (1935)

venge2

Les Milliards d’Arsène Lupin

Roman (1939)

milliards

Le Dernier amour d’Arsène Lupin

Roman posthume (2012)

dernier amour

textes n’ayant pas encore trouver leur place (la trouveront-il un jour ?) :

the bridge that broke

The Overcoat of Arsène Lupin, nouvelle parue en 1926 dans The Popular Magazine (en), dont la plus grande partie reprend la trame de La Dent d’Hercule Petitgris, publié en français en 1924, en y transposant le personnage d’Arsène Lupin. Le Pardessus d’Arsène Lupin, traduction française de ce texte en anglais, existe sur Wikisource