Et l’amour s’en va de Joe Dassin

Je vais vous avouer un terrible secret… Il n’y a pas que le rock dans ma vie, il y a aussi les séduisants chanteurs des 60s… Et oui, Joe Dassin, mais aussi Mike Brant et David Alexandre Winter (une seule chanson pour ce dernier, mais quand j’étais petite fille, je valsais dessus avec mes peluches… cela fait 2 terribles secrets!).

En faisant la playlist pour le Café du chat noir, j’ai combattu Piaf (oui, je ne suis pas fan, et à longueur de journée…) avec mes chères 60s… ainsi que Bashung et Julien Doré… et je travaille à l’intégration de Mort Shuman, des Charts et Philippe Chatel (Il y a du Mrs Hyde en moi, comme vous le savez déjà 3:) ). J’ai donc glissé entre La complainte de la Butte (pas de piaf, je sais), A Bicyclette (celle de Bourvil, pas Montand) et La Foule, une anthologie de Joe Dassin… et j’ai découvert cette chanson que je ne connaissais pas, et que j’adore désormais.

Cela m’a même donné des idées d’écriture (pas d’inquiétudes, je m’en tiens aux vampires et aux gentlemen-cambrioleurs et autres séduisants escrocs, qui peuvent aimer Joe Dassin aussi… pourquoi pas après tout).

Après toutes ces élucubrations (les miennes, pas celle d’Antoine), je vous laisse écouter le Beau Joe…

L’Anarchiviste et le Biblioteckel d’Alain Créhange

9782842059415L’Anarchiviste et le Biblioteckel, sous-titré « Dictionnaire des mots-Valises »> Ce petit livre sortie en 2006 aux éditions Mille-et-une-Nuits est un vrai coup de cœur de l’humour littéraire.

Je l’ai lu il y a quelques années déjà, et c’est en rangeant mes bibliothèques que je viens de le retrouver (Je ne sais pas pour vous, mais j’ai l’impression que les livres se multiplient par miracle et se cachent un peu partout pendant que je regarde ailleurs… Non pas que je m’en plaigne, mais il m’est de plus en plus difficile de ranger les bibliothèques, qui se multiplient – bien heureusement, quoique – moins vite que les livres). Donc, j’ai retrouvé ce petit volume de 10cm sur 15 (format carte postale) et je me suis mise à le feuilleter… Avec un tel plaisir que j’ai eu envie de vous en dire quelques mots !

Mais me direz-vous, un dictionnaire, même de mots-valises, peut-il être amusant ? Alain Créhange répond oui avec cette petite pépite qui mélange les mots, joue avec eux pour offrir tout un univers de réflexion à ses lecteurs. Car n’allez pas croire que ce livre n’est pas sérieux, au contraire, il l’est extrêmement. C’est une réflexion sur la langue assez intelligente pour se faire amusante !

Je me dis que je lirais bien le premier volume des amusants néologisme de Monsieur Créhange, Le Pornithorynque est un salopare… Tout un programme !

Pour finir, je vous propose, en amuse-bouche, les définitions qui donnent son titre à l’ouvrage. Tout d’abord, l’ ANARCHIVISTE : spécialiste qui conserve des documents historiques en s’assurant, par un classement chaotique à l’extrême, que personne ne se risquera à les consulter.

Et enfin  ma définition favorite, car je suis une amoureuse du teckel, le  BIBLIOTECKEL : chien à pattes courtes, adapté à la chasse au rat de bibliothèque.

le-pornithorynque-est-un-salopare-dictionnair