Pierre Lafitte

Les amateurs de roman policier, et surtout les amateurs d’Arsène Lupin connaissent bien son nom, et lui voue une reconnaissance éternelle (du moins c’est mon cas !) car ilje sais tout 4 est à l’origine du personnage. Certes, il n’a pas écrit, mais il a demandé à Maurice Leblanc, pour son tout jeune magazine Je Sais Tout (créé en 1905 – Si vous avez envie de feuilleter certains numéro, cliquez sur l’image de droite) un personnage de cambrioleur sympathique qui pourrait faire de l’ombre, ou tout au moins concurrencer, Sherlock Holmes si populaire de l’autre côté de la Manche…

lafitte 1908Lafitte est par ailleurs un sacré personnage. Il aimait la littérature, il aimait le sport, il aimait les femmes… D’où la création du prix Fémina pour les golfeuses. Il commence par être rédacteur en chef de La vie au grand air (1897). La même année, il crée les éditions Pierre Lafitte qui ne  compteront pas que le père du gentleman-cambrioleur dans leur écurie, mais tous les grands noms de l’époque.

Il partageait avec Maurice Leblanc l’amour de la petite Reine, et c’est en temps que chroniqueur cycliste qu’il avait commencé sa carrière journalistique. Il fait partie de bon nombre d’associations sportives, de cercles, comme on disait à l’époque.

C’est en 1906 qu’il s’installe  sur les Champs-Elysées ; oui, car Lupin n’a pas l’exclusivité de l’amour du luxe et du panache…

Je pense que ce personnage mériterait qu’on se penche sur sa vie, j’avoue que mes recherches ne m’ont pas encore offert beaucoup d’informations, si ce n’est cette article très bien fait de L’Association Patrimoniale du Golf, mais Lafitte n’était pas qu’un homme de golf ! c’était un homme de progrès qui s’est intéressé au vélo à ses débuts, mais aussi à l’aviation (il y eut un prix Fémina pour les aviatrices également), à la photographie qui balbutiait encore… 

 

 

Arsène Lupin Gentleman-cambrioleur (1905-1907)

CouvLupin9Arsène Lupin apparaît dans les pages de Je-Sais-Tout, le journal de Pierre Lafitte en 1905. Bizarrement, et pour le meilleur, il commence sa carrière par la fin… L’Arrestation… Cependant, et à cause de la pression de Lafitte et des lecteurs, il va bientôt s’évader.

Je pense qu’il est intéressant pour les pages exclusivement dédiées à Arsène Lupin sur ce blog de reprendre les volumes un par un pour vous donner un petit résumé, une opinion (tout ce qu’il y a de plus personnel… le plus souvent, j’hurlerai simplement au génie) et bien sûr quelques visuelles des splendides couvertures créées pour le gentleman depuis plus d’un siècle.  Commençons donc par le commencement :

Arsène Lupin gentleman-cambrioleur 

(nouvelles recueillies en volume en 1907)

Maurice Leblanc nous raconte quelques aventures du célèbre gentleman-cambrioleur qui a fait parler de lui pour la première fois en 1905 :

fac-similé d'un fascicule original des aventures d'Arsène Lupin (Ed. 813)

fac-similé d’un fascicule original des aventures d’Arsène Lupin (Ed. 813)

neuf aventures choisies, dont le triptyque L’arrestation d’Arsène LupinArsène Lupin en prison et L’évasion d’Arsène Lupin où l’on découvre toute l’ingéniosité du gentleman, capable de se laisser prendre pour mieux mener à bien ses projets tout en n’oubliant pas de se moquer des gendarmes.

L’arrestation d’Arsène Lupin

Un paquebot est en route pour les États-unis, un télégramme informe le commandant que Lupin se cache parmi ses passagers.

Sur le pont des premières classes, l’angoisse est grande…

Arsène Lupin en prison

Le gentleman est en prison, pourtant, le baron Cahorn reçoit une lettre de celui-ci lui intimant d’envoyer certaines pièces de sa collection sous peine de voir Arsène Lupin se servir lui-même.

Affolé, le baron demande l’aide du policier ayant arrêté le gentleman, Ganimard, qui justement se repose dans le village voisin.

L’évasion d’Arsène Lupin

Le procès d’Arsène Lupin va s’ouvrir, le gentleman a annoncé qu’il n’y assisterait pas. Une première évasion rocambolesque – Lupin revient de lui-même en prison – semble confirmer cette prophétie…

algcLe mystérieux voyageur

Trois personnes dans un wagon, en route pour la Normandie. L’un des voyageur attaque les deux autres, serait-ce le fraîchement évadé Arsène Lupin ?

Le collier de la Reine

Les Dreux-Soubise, possesseurs du célèbre « collier en esclavage » de la reine Marie-Antoinette, ont vu cette relique royale disparaître presque vingt ans plus tôt de manière mystérieuse.

Un vol en chambre close inexplicable que va pourtant démêler le chevalier Floriani.

Le Sept de coeur

Comment Maurice Leblanc a-t-il rencontré Arsène Lupin ? grâce à l’affaire du Sept de Coeur où il joue un rôle de premier plan.

D’abord, sa maison est cambriolée sans l’être, ensuite un homme vient se suicider dans son salon et, avec un ami, il découvre un squelette enterré dans son jardin… tout cela en rapport avec une simple carte à jouer, qui est en fait bien plus que cela.

Le coffre-fort de madame Imbert algc3

Une aventure d’Arsène Lupin alors qu’il n’est pas encore célèbre. Il se fait accepter chez les Imbert, détenteurs de nombreux titres, qu’ils ne peuvent toucher à cause de problèmes de succession.

Lupin convoite les titres…

La perle noire

Lupin, venu voler la célèbre perle noire découvre le cadavre de sa propriétaire et le bijou envolé.

Herlock Sholmes arrive trop tard

Le peintre Horace Velmont ressemble comme un frère à Arsène Lupin, son ami le banquier Georges Devanne le met au défi – par plaisanterie – de dévaliser son château avant l’arrivée d’Herlock Sholmès prévue le lendemain.

Il faudra à Lupin découvrir le secret du château de Thibermesnil, perdu depuis la révolution, pour accéder sans danger aux collections du banquier

algc

Mon premier exemplaire… il y en a eu d’autres dans mes bibliothèques !