Le Hobbit : une trilogie

 

bilbo-le-hobbit-3hobbit_the_battle_of_the_five_armies_new_posterPeter Jackson… Cela fait 20 ans que ce réalisateur est perdu en Terre du Milieu… Et j’avoue que je ne m’en plains pas…

Le Hobbit, ce petit livre pour enfant publié en 1937… qui aurait pu croire que s’en suivrait l’épique trilogie du Seigneur des Anneaux, et moultes décennies plus tard, les films du réalisateur Néozélandais… Le Seigneur était réputé inadaptable… Peter l’a fait !

Je suis venue aux oeuvres de Tolkien par le cinéma, grâce à Mr. Jackson, et j’avoue même préférer les films, moins bavards, plus remuants…

Alors, cette trilogie du Hobbit ?

J’ai vraiment aimé le premier film, Un voyage inattendu (2012), extrêmement fidèle à l’oeuvre au point de transformer la narration de Tolkien en dialogues. Watson… pardon, Martin Freeman est un charmant Bilbo, Gandalf (Ian McKellen) est de retour, les nains sont « comme » dans le roman, et plus encore (parmi eux quelques acteurs anglais incontournables tel que James Nesbitt – Splendide Dr Jekyll dans la dernière adaptation en date – ou Aidan Turner de Being Human… Je ne vais pas vous faire la liste des 13, n’ayez pas peur…). On retrouve Frodon (Elijah Wood), Héros du Seigneur, qui fait le lien avec la première trilogie… L’humour est là, l’action aussi…

Le second film, La désolation de Smaug (2013) est plus vague dans mon esprit (à revoir donc!), mais je n’avais pas été déçue par le dragon (double  par Benedict Cumberbatch en v.o. … et oui, les dragons ne parlent pas notre langue 😉 ), bien au contraire (en plus il était rouge, ma couleur de dragon), et les effets spéciaux pour créer le domaine des elfes, la ville sur l’eau ou l’antre du dragon (ainsi que le brave Smaug lui-même) m’avait vraiment impressionnés. Un peu plus lent peut-être, mais je ne vais pas me plaindre.

Le-Hobbit-3-la-bande-annonce-du-dernier-chapitre-devoilee_visuel_article2

Lent, on ne pourra pas le reprocher au volet de clôture de la trilogie, La Bataille des Cinq Armées…. J’avoue que j’avais un peu peur… 2h30 de bataille, ca risquait d’être le jour le plus long ! Mais Peter Jackson et son équipe ont su étoffés l’intrigue simple du roman et lui offrir des ramifications inspirées des autres écrits de Tolkien… Ainsi, la mort de certains personnages qui n’étaient que mentionnés trouve une explication grâce à ces ajouts. Certes, certes, beaucoup de combats, mais le fractionnement des destinées individuelles permets de ne pas perdre l’attention du spectateur (il semblerait même que j’ai participé à la bataille de mon fauteuil… c’est ce que m’a déclaré mon voisin au cinéma… que voulez-vous, je suis très bon public!), et pas mal d’humour… La patte de Peter Jackson !

xl_PPL70157-affiche-3d-bilbo-le-hobbitJ’ai été très touchée par l’histoire d’amour entre Kili (Aidan Turner) et Tauriel (Evangeline Lili), moi qui ne suit pourtant pas fleur bleue. J’ai vraiment admiré la prestation de Richard Armitage (Thorin, le roi nain, pour ceux qui ne suivraient pas). Jackson a fait des nains de vrais guerriers, alors que dans le roman, ils n’étaient pas si attachants, voir même mesquins. Ici, ce sont des braves, avec leurs défauts, mais des braves quand même, et Thorin atteint le niveau des personnages torturés shakespeariens…

Bard (Luke Evans), offre au Hommes un beau personnage également, plus humain et plus profond que dans le roman. Legolas (qui n’était pas dans le roman – Orlando Bloom) est plus sombre et plus torturé que dans le Seigneur ; son personnage, ainsi que Thoriel offre aux Elfes plus de profondeurs également… Peter Jackson a développer les héros pour donner de l’épaisseur à son intrigue.

Certes, La Bataille des Cinq armées portent bien son nom, et si vous avez des soucis avec les scènes de combat, ce n’est pas un film pour vous, mais personnellement, je trouve que Peter Jackson a magnifiquement clôturé son aventure en Terre du Milieu.  

X-Men : Days of Future past

Le professeur Xavier et Magneto envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui a conduit à la quasi éradication des mutants au cours d’une guerre sanglante. Le problème c’est qu’en arrivant, Logan découvre que le Charles Xavier du passé n’est plus que l’ombre de lui-même et que les rôles mentor et élève doivent s’inverser…

xmenaffiche

 

J’avais beaucoup apprécié le reboot de la franchise qui mêlait habilement crise historique (Cuba), effet spéciaux, et relations humaines. Bryan Singer continue ici à faire du bon boulot, avec une histoire complexe qui voyage entre futur possible et passé à corriger, toujours avec des effets spéciaux à couper le souffle et des personnages d’autant plus intéressant qu’on les retrouve dans les deux époques. Je parle bien sûr du professeur X (James McAvoy et Patrick Stewart) et de Magneto (Michael Fassbender et Ian McKellen) . Dans le premier film, c’était leur façon d’appréhender leur statut de mutant, leur amitié et leur combat qui était au centre de tout. Ici, c’est toujours leurs différences qui font le grand intérêt du film. J’ajoute que l’interprétation est impeccable, surtout James McAvoy qui offre un Charles Xavier bien différent du personnage habituel : il n’est pas serein, il n’est pas sûr de lui, il n’est plus un leader…

x-men-days-of-future-past-james-mcavoy-hugh-jackman

J’ai adoré l’interaction entre Xavier jeune et Wolverine (Hugh Jackman dans toutes les époques) ainsi qu’avec le fauve (Nicolas Hoult), qui amène une belle touche d’humour. Raven (Jennifer Lawrence) prend également une autre dimension ; ce n’est plus une suiveuse, mais elle écrit sa propre destinée (au risque d’entraîner l’apocalyse… Tiens, ce n’est pas le titre du prochain ? 😉 ).

J’apprécie particulièrement cette renaissance de la franchise qui, si elle ne peut se passer des effets spéciaux, à conscience que ce sont les rapports humains (ou mutants, vous choisissez !) qui priment. 

X-Men-Days-of-Future-Past-Bishop-Omar-SyUn dernier mot du Frenchy du film, Mr. Omar Sy qui est splendide en Bishop. Certes, certes, pas un rôle énorme, mais un rôle important… Le reverra-t-on dans la suite ? j’espère !

2014, film de Bryan Singer avec Hugh Jackman (Wolverine), James McAvoy et Patrick Stewart (professeur Xavier passé et présent), Michael Fassbender et Ian McKellen (Magneto passé et présent), Jennifer Lawrence (Raven/Mystique), Nicolas Hoult (Beast ou le Fauve), Peter Dinklage (Bolivar Trask), Omar Sy (Bishop) … et pas mal de revenants !