The Bridge Tea Room à Bradford-on-Avon

Ayant lu il y a quelques semaines un article sur les meilleurs Coffee shops du Royaume-uni, je me suis dis qu’il serait agréable d’explorer ces territoires du goûts et du raffinement par moi-même… De temps à autre, j’aime mettre mes lectures en pratique… surtout quand elle sont gastronomiques !

Ainsi, me suis-je arrêtée à Bradford-on-Avon, près de Bath pour découvrir l’un de ces endroits merveilleux : The Bridge.

Digital Image

 

Je vous le dis tout de suite, j’ai été déçue. Certes, certes, ce bâtiment médieval est splendide… La petite ville qui l’abrite vaut d’ailleurs d’y flâner à loisirs.

The Bridge est magnifique d’extérieur, et se veut à l’intérieur Tea room Victorian (déjà un faux pas de mon point de vue, d’autant plus que le bric-à-brac hétéroclite qui a trouvé refuge entre ces murs vénérables dessert l’endroit plutôt qu’il ne l’embellie).

Certes, le gâteau que j’ai choisi était délicieux (une sorte de meringue avec une crème légère à la framboise), mais le chocolat chaud était une catastrophe (servi dans un mug modern ! hérésie ! ), le thé de l’ami qui m’accompagnait  de même et notre petite commande est arrivée en ordre dispersé, un « article » à la fois ! Autant dire que pour la convivialité de déguster sa part de gâteau à l’unisson, et de partager, c’est raté !

Oui, l’endroit est charmant, mas mériterai une prise en main plus sérieuse (nous étions en morte saison, imaginez un peu en plein mois d’août !)

En résumé, si vous avez l’occasion de passer par cette vallée aux paysages somptueux et par ce village adorable, ne vous privez pas d’une visite dans ce tea room, mais ne vous attendez pas à des merveilles, tout du moins, pas à d’autres merveilles qu’architecturales.

Digital Image

Vue du Tearoom. Voici certainement le pont qui lui donne son nom.

la cave aux moines…

 

pied_bleu

un pied bleu

Si vous n’êtes jamais passé par les bords de Loire, aux alentours de Saumur, vous ne connaissez peut-être pas les habitations troglodytiques et les champignonnières… et oui, quand ils ne viennent pas de Hollande, les champignons de Paris sont élevés (oui, c’est comme cela qu’on le dit) dans la vallée des Rois (non, pas en Egypte ! en Anjou !)… Pour ceux qu’une fricassée de champignons revenus au beurre n’émeut pas particulièrement, on conserve aussi dans ces caves d’ou# on extrayiat jadis la pierre de tuffeau pour construire des châteaux, tous les vins d’Anjou (Cabernet, Côteau de Layon, Saumur champigny, pétillant… J’en passe…). Voilà pour le cours d’histoire… S’il y a de la demande, j’en reparlerai !

Depuis quelques temps, la tentation d’essayer un restaurant caché au coeur de ces caves était très grande, et la venue d’un ami britannique fut l’excuse idéale (je sais, je n’ai pas besoin d’excuse…).

Le Restaurant de la Cave aux Moines s’appelle Les Pieds Bleus… N’ayez pas peur, vous n’y mourrez pas de froid ! le nom vient d’un champignon cultivé en Anjou, et qui tire, fort justement, son nom de la couleur de son pied !

SITE DU RESTAURANT

th

Je n’ai malheureusement pas pensé à prendre des photos (on était en famille et entre amis, j’avais autre chose à faire !), mais je peux vous parler de l’ambiance, du menu, du lieu…

Il faut d’abord parcourir 150m de galeries (attention les grands, baisez-vous!) pour parvenir au restaurant… Des portes vitrées gardent la chaleur du feu de bois à l’intérieur du restaurant taillé dans le Tuffeau, n’ayez pas peur d’avoir froid ! Tout est cuit au feu de bois : les Galipettes, les fouées, la délicieuse tarte normande (en Anjou ?!? oui, je sais… )…

Fouées_angevinesQu’est-ce qu’une Galipettes ? C’est un gros champignon farci… Ici, c’est avec des rillettes… et c’est délicieux ! J’ai également découvert la Flamme Angevine (demie fouées garnies de crème, oignons et lardons) et je me suis régalée avec des pleurotes revenues au beurre…. Et ce n’est que l’entrée.

Ce restaurant vous fait en effet découvrir une cuisine simple (il n’y a pas 26 000 plat… Vous pouvez ajouter des escargots si vous aimez, mon père les a déclaré délicieux…), et traditionnelle. Ce restaurant est un voyage dans le passé et le terroir Angevin : le Tuffeau qui a fait sa richesse, et qui, devenu château a été témoin de la vie des rois (pas seulement de France… On exportait la pierre…), le vin qui fait toujours la reputation de la région et bien sur# la cuisine ! la France est une terre gastronomique…

J’en viens donc au plat de résistance, les fouées garnies… Et j’en appelle à Rabelais !

Car c’est un festin Pantagruelique, Gargantuesque, qu’on vous propose aux Pieds Bleus… Des fouées que vous garnissez selon vos envies de rillettes, beurre sale, haricots blancs… selon le menu choisi… Les Fouées ? de délicieux pains cuits au feu de bois, pas trop cuits et creux, ce qui permet de les transformer en sandwichs… Les fouées étaient à l’origine des restes de pâte à pain qu’on ne voulait pas perdre.

En conclusion, un restaurant que je vous conseille pour un bon repas, un cadre original et un repas traditionnel.

caveauxmoines

 

 

Adresse du restaurant : Préban – 49350 Chênehutte
Trèves – Cunault