Bath again…

J’adore les enseignes britanniques tellement ‘old-fashioned’ ! En faisant le tour de mes photos pour mon articles sur Bath, j’en ai trouvé quelques-unes adorables, ainsi qu’un très beau pub et un salon de thé qui est une institution multicentenaire… Tour d’horizon en images !

bath2

Je commence avec Sally Lunn’s, une institution à Bath. Ce restaurant-salon de thé se tient dans la maison la plus ancienne de Bath qui date du 17ème siècle. C’est toujours bondé ! donc, il faut mieux soit réserver, soit y aller aux heures creuses (mais y en a-t-il, des heures creuses). Je ne désarme pas d’y prendre un jour un five O’Clock…

site officiel en français : ICI

bath5

Le Pig and Fiddle, très joli pub… Pour la signification du nom, je me pose des questions… Fiddle, c’est le violon, mais c’est aussi les combines… Il faudra que je m’informe !

Et enfin, quelques enseignes… Ma préférée ? la dernière, the Raven : Ce gentleman-corbeau, j’adore positivement !

bath4

bath1

bath3

la différence entre « Afternoon Tea », « High Tea », « Cream Tea » et « Elevenses » de Devin smith

five-oclock-tea

Dans le cadre du Challenge Cuisine Britannique, notre chère Consulting Blogger a déniché un article sur les différents « thés ». Je n’entends pas par là le thé noir, vert ou blanc, mais les repas qui s’accompagnent de thé. Ce n’est pas seulement pour le goûter, les amis ! D’ailleurs, mon ami qui est chef au Pays de Galles ne vous demandera jamais ce que vous voulez pour dîner, mais ce que vous voulez pour le thé (High tea donc… vous comprendrez en lisant l’article de Devin Smith).

Devin Smith, récemment diplômée en Anglais de l’Université du Connecticut travaille dans l’industrie du mariage. Elle est tombée amoureuse du Royaume-Uni après un semestre passé à Londres, où elle a développé une passion pour le thé, Strongbow (marque de cidre) et Primark (chaîne de magasins de vêtements). Elle apprécie tout particulièrement une infusion au fruit après le travail ou avant d’aller dormir (ou les deux!) et une barre de chocolat Cadbury venant de sa ville d’origine dans la campagne du Connecticut.

article original/ original article : ICI

Non seulement le thé est une boisson populaire, qu’il soit chaud ou froid, de jour comme de nuit, mais les Britanniques ont créé des liens spécifiques entre thé et repas. Bien que chaque combinaison inclue une théière bien remplie, les variations viennent de ce qui va l’accompagner.

la plus connue de ces variations est, sans aucun doute, l’Afternoon Tea. Le changement des prix a fait évoluer cette tradition vers une variété de repas différents selon les régions de Grande-Bretagne, comme le High Tea, le Cream Tea, et Elevenses.

Afternoon Tea (le thé d’après-midi) : Cette quintessence de la tradition britannique est un repas léger servi en milieu d’après-midi. Il se compose de Finger sandwiches (sandwichs en forme de doigt), de scones avec de la crème (clotted cream) et de la confiture, et de gâteaux. Datant du début du 19ème siècle, cette coutume a prouvé qu’elle était là pour de bon et on peut savourer un Afternoon tea non seulement en Grande-Bretagne mais dans de nombreuses autres parties du monde.

High Tea (Le thé haut): Bien qu’il soit souvent confondu avec l’Afternoon Tea, le High Tea est traditionnellement complètement différent par rapport au célèbre repas léger et sucré de milieu d’après-midi. Le High Tea tient son nom des tables hautes sur lesquelles il était servi à l’origine aux ouvriers au terme d’une longue et laborieuse journée de travail. Ce repas est bien plus proche du dîner que de l’Afternoon Tea puisqu’il consiste en des plats plus conséquents, chauds et salés comme par exemple des tourtes à la viande ou au poisson accompagnées de légumes et de pains.

Cream Tea (le Thé à la crème) : Il se compose uniquement de thé et de scones avec de la crème et de la confiture. Le Cream tea est bien plus simple que l’Aftertoon tea, mais tout aussi satisfaisant. Pour quelqu’un comme moi qui tombe en pâmoison au moindre scone (note de la traductrice : je plussoie l’auteur 😉 ), c’est le parfait remontant d’après-midi. Moins formel, moins cher, et plus rapide que le traditionnel Afternoon Tea avec ces 3 « plats » différents, on peut le savourer de manière plus régulière et on peut le trouver dans de nombreux cafés et coffee shops dans tout le Royaume-Uni.

le Cream Tea est cher au coeur de deux comtés, les deux croyant être à l’origine de ce léger repas mais ne s’accordant pas sur la manière dont les scones doivent être mangés. Pour le Devonshire Tea, ou Devon Cream Tea originaire du Devon, on préfère couper le scones en deux, tartiner chaque moitié de clotted cream, et ajouter la confiture par dessus la crème. La crème et la confiture de fraises sont les éléments essentiels de la variation de Devon.

En Cornouailles, on sert le Cornish Cream Tea (Cornish : de Cornouailles) en beurrant d’abord le scones avant d’ajouter la confiture de fraise, et enfin on ajoute de la crème de Cornouailles. Quelque soit la variation que vous préférez, l’amour de cette combinaison de thé, scones, crème et confiture est propre, non seulement aux habitants du Devon et de la Cornouailles, mais à tous ceux qui ont croisé cette douceur !

Elevenses : Cet en-cas de fin de matinée tient son nom de l’heure à laquelle on le sert, 11 heures. Cela consiste typiquement en une tasse de thé accompagnée d’une part de gâteau ou de quelques biscuits. Goûter de milieu de matinée, c’est une coutume que j’ai adopté dans ma journée de travail avec un thé vert et un en-cas !

Comme vous pouvez le voir, le thé a fait son chemin dans de nombreuses occasions, traversant les différentes classes sociales, les différentes comtés et régions. Quelque soit l’heure du jour où vous décidez de prendre votre thé, et quelque soit votre choix pour l’accompagner, vous pouvez donc ressentir un sentiment d’orgueil à prendre part et à faire perdurer une tradition certaine de se poursuivre pour les siècles à venir

 

Quelques photos de Bath…

J’y suis allée en Septembre 2012, et puisque je parlai de Jane Austen avec Comme dans un livre, je me suis dis que c’était l’occasion de vous montrer quelques unes de mes photos… Il faisait beau, même si le soleil n’était pas vraiment de la partie… J’avoue avoir très envie d’y retourner !

bath1

Magnifique chute d’eau… au pied du premier immeuble après le pont, un coffee Shop aux délicieux gâteaux… Par contre, il faut être attentif pour trouver l’escalier qui y mène …

bath2

La chute d’eau vu de la terrasse du coffee Shop… Admirez l’architecture !

bath3

le Holburne Museum… Très belle collections de tableaux et de sculptures… entre autres ! A voir ! (en plus, c’est gratuit !)

bath4

A Bath, il faut aller faire un tour en barque… Bon, il faisait un peu frais, donc c’était calme !

bath5

 

bath 6

bath7

Le parvis de la cathédrale… Très célèbre, puisqu’elle est composée d’un tiers de verre ! Elle est très lumineuse ! une splendeur.

 

bath8

Intérieur de la cathédrale

 

TO BE CONTINUED 😉

Cowbridge afternoon

I spent Thursday afternoon in Cowbridge, a lovely little town of South Wales, a few miles from Cardiff. Cowbridge is full of Lovely shops, Charity shops and boutiques and it’s a pleasure to wander in them. As it was a pleasure (by a more clement weather some times ago) to visit the ruins of the castle and the gardens… cowbridge We went for tea in an old-fashioned, traditional bakery on the Main Street, cute in the kind of way my grandmother loves to visit. All traditional bread, cakes (bread puddings, custard slices, custard tarts, Welsh cakes…) Then, we do some scouting in the shop, seing some adorable cuddling toys (why Teddies would only be for children 😉 ), clothes, jewels, cups…. and ended in the sweets shop (sane remarks as previous!). I resisted temptation of shopping… I surely will not next time. Then, it was tea time, and we stopped at the Arboreal, a lovely place for eating some bites… Nice deco, friendly service, Welsh coffeee and delicious pizza…

pizza arboreal

precisely, this pizza : tomatoes, eggs, parma ham and water cress.

This was a nice way to end the afternoon, chilling in this nice coffee shop/restaurant… even with the rain making its grand « entrée ». It’s Britain, after all 🙂 …  

arboreal

Facebook link on the picture

 

Jean Marais Exposition

éléphant paname1Mon passage à Paris la semaine dernière m’a permis d’aller visiter l’exposition Jean Marais chez Eléphant Paname… Jean Marais, je l’ai souvent dis, c’est une grande passion… Cet homme était non seulement un acteur talentueux, mais un artiste de talent… et c’était je pense, une belle âme… Aussi, sachant que les objets exposés seraient ensuite disséminés lors d’une vente aux enchères, c’était l’occasion de lui rendre encore un hommage (je ne dirais pas un dernier), en allant saluer ces créations, mais aussi les objets qui lui ont tenu compagnie…

L’exposition a lieu dans un hôtel particulier caché dans une petite rue (10, rue Volney) entre la place Vendôme et l’Opéra… C’est une atmosphère d’un autre temps pour dévoilé les souvenirs de cet homme intemporel. Il y a des lettres, des livres dédicacés, des petits mots de Cocteau sur des pièces de théâtre typographiées, et énormément de photographies… 

Il y a aussi les oeuvres de Jean Marais, ses poteries, ses tableaux… Et j’étais accompagnée par sa voix (une vidéo d’extraits d’interviews à chaque étage). Cette exposition est splendide, croiser le prince de La Belle et la Bête, revoir des photographies connues pourtant, mais ici originales avec Cocteau, avec Moulouk (et oui, avec pleins d’autres monstres sacrés, artisans du cinéma, auteurs, passionnés et passionnants, mais j’étais là pour Jeannot et ceux qui ont compté vraiment… l’ami et l’amour…).

Sur trois étages, la vie, ou plutôt les vies de Jean Marais s’offre à nous… L’acteur, le potier, le peintre, l’auteur… les escaliers offrent un regard sur sa carrière cinématographique grâce aux nombreuses affiches qui accompagnent leur ascension. On monte en prenant son temps…

Que dire de cette exposition ? … Très belle, très riche, mais aussi nostalgique. 

Oui, j’avoue une certaine tristesse en sortant du bel hôtel particulier… C’est un peu comme un adieu… Ces objets que Marais a aimé, utilisé (ses pinceaux, son tour de potier sont là), vont être éparpillés alors qu’ils mériteraient un musée… Difficile de vous expliquer ma mélancolie. Mais l’idée de cet éparpillement, c’est un peu un second départ.

Ne vous laissez pas gagner par ma tristesse, et si vous avez l’occasion d’aller lui rendre visite (oui, rendre visite à Jean Marais, plutôt que de visiter une exposition qui lui est consacrée), allez-y, d’autant plus que l’accueil était très sympathique. Dans les pièces grandioses et à l’univers feutré d’Eléphant Paname, vous pourrez découvrir ou redécouvrir la beauté de Jean Marais, qui n’était pas que celle du Prince de La Belle et la Bête…

Quelques photos, trouvées au détour d’internet, car j’avais oublié mon appareil… Vous pouvez cliquer sur les images pour aller visiter les sites qui ont consacré des reportages à l’événement. le site d’Eléphant Paname est ICI.

éléphant paname9

Les fenêtres du premier étage, dédié au peintre et au potier

éléphant paname11

l’un des dessins de Jean Marais… C’est Moulouk (Ange en Arabe) et lui.

éléphant paname12

éléphant paname8

son atelier reconstitué… des poteries, des tableaux, dont le dernier sur lequel il a travaillé.

éléphant paname2

La Bête, sculpté par Jean Marais

éléphant paname3

éléphant paname6

Quelques oeuvres du potier, l’assiette au premier plan représente Iseult, je crois que c’est une de mes oeuvres préférées (je ne la connaissais pas).

Paris Match titrait le numéro évoquant la disparition de Jean Marais « Adieu à la beauté », j’aimerais plutôt dire que la beauté ne meurt jamais, que grâce au cinéma, à la caméra de Cocteau notamment, la beauté de Jean Marais nous accompagnera toujours, il était et restera le Prince caché sous le masque de la Bête, l’artiste caché derrière la modestie de l’artisan… 

éléphant paname13

Jean Marais peignant L’Oiseleur.