Et l’amour s’en va de Joe Dassin

Je vais vous avouer un terrible secret… Il n’y a pas que le rock dans ma vie, il y a aussi les séduisants chanteurs des 60s… Et oui, Joe Dassin, mais aussi Mike Brant et David Alexandre Winter (une seule chanson pour ce dernier, mais quand j’étais petite fille, je valsais dessus avec mes peluches… cela fait 2 terribles secrets!).

En faisant la playlist pour le Café du chat noir, j’ai combattu Piaf (oui, je ne suis pas fan, et à longueur de journée…) avec mes chères 60s… ainsi que Bashung et Julien Doré… et je travaille à l’intégration de Mort Shuman, des Charts et Philippe Chatel (Il y a du Mrs Hyde en moi, comme vous le savez déjà 3:) ). J’ai donc glissé entre La complainte de la Butte (pas de piaf, je sais), A Bicyclette (celle de Bourvil, pas Montand) et La Foule, une anthologie de Joe Dassin… et j’ai découvert cette chanson que je ne connaissais pas, et que j’adore désormais.

Cela m’a même donné des idées d’écriture (pas d’inquiétudes, je m’en tiens aux vampires et aux gentlemen-cambrioleurs et autres séduisants escrocs, qui peuvent aimer Joe Dassin aussi… pourquoi pas après tout).

Après toutes ces élucubrations (les miennes, pas celle d’Antoine), je vous laisse écouter le Beau Joe…

4 réflexions sur “Et l’amour s’en va de Joe Dassin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s