Jean Marais et Moulouk

Il y eut quelques grandes histoires d’amour dans la vie de Jean Marais, et pour moi la plus belle n’est pas celle qu’il vécut avec Cocteau, mais avec son plus fidèle ami, Moulouk. 

Cela commence à la fin de la guerre, alors qu’il est stationné dans l’Oise. A la lisière d’un bois, Jean Marais et ses compagnons d’arme remarquent un chien qu’on a lâchement attaché à un arbre pour l’abandonner. L’animal est affamé, terrifié, et personne n’ose l’approcher pour le libérer tant il se démène comme un beau diable. Personne à l’exception de Jean Marais. 

La bête ne le mordra pas, comprenant qu’il est son sauveur… Ce fut le début d’une décennie d’amitié indéfectible, Moulouk (Ange en arabe, c’est Cocteau qui le nomma ainsi), accompagnant son maître, son ami, partout, jusque sur les tournages (Il sera même acteur dans L’Eternel retour), fidèle et reconnaissant.

Cette histoire, Jean Marais la raconte bien mieux que moi dans Histoires de ma vie.

jean-marais-and-dog

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s