L’Agence Barnett et Cie

CouvLupin9J’ai beaucoup de tendresse pour le personnage de Jim Barnett… Dieu sait pourquoi ! … C’est un mécréant qui détroussent le plus souvent ses clients plutôt que de les aider; quoique, restons honnête (façons de parler), ses clients sont rarement recommandables et méritent bien ce qu’il leur arrive. Quant au pauvre policier, Béchoux, il a beau se faire maltraiter, manipuler et humilier à chaque fois, il revient toujours quêter l’aide (et l’amitié ?) de l’incorrigible Barnett…

J’ai beaucoup de tendresse pour ce personnage également parce qu’il n’a pas eu la destinée qui aurait dû être la sienne. Quand Leblanc a créé Barnett, ce n’était pas Lupin, mais le rouleau-compresseur que fut le gentleman pour son propre créateur a fait que… et Barnett est devenu Lupin…

agence 2L’Agence Barnett et cie (recueil de 1928)

Les aventures de Jim Barnett, patron et seul employé de l’Agence Barnett et Cie – Renseignements gratuits, mettent en scène un détective privé original et le policier Béchoux. Le premier résout toujours les cas que le second lui propose, mais n’oublie jamais de se payer au passage…

Les gouttes qui tombent

La baronne Assermann demande à Jim Barnett d’élucider un mystérieux cambriolage où rien n’a disparu.

La lettre d’amour du roi George

Un crime est commis, cependant, le criminel semble posséder le don d’ubiquité…

agence 1La partie de baccara

Un homme a été assassiné au terme d’une partie de baccara. Ses trois compagnons de jeu sont mis hors de cause, mais on accuse le mari d’une jeune femme qu’il courtisait. Celle-ci demande le secours de Barnett.

L’homme aux dents d’or

Des objets religieux précieux ont été dérobés dans la petite église de Vaneuil. Le seul indice que possède l’abbé : il a vu le reflet de dents en or dans le miroir de sa chambre.

Les douze africaines de Béchoux 

L’homme d’affaires de Béchoux est dévalisé. Malgré l’intervention agence 4rapide du brigadier qui fait de l’immeuble – lieu du crime – un camp retranché, les titres demeurent introuvable. Barnett, dans la place malgré les ordres de Béchoux qui se défie de lui depuis l’affaire de la partie de baccara, pourrait bien récupérer les titres et n’en rien dire…

Le hasard fait des miracles

Le comte Jean d’Alescar est retrouvé mort. La justice conclue à un accident, mais la soeur du mort crie au meurtre. Béchoux est sur l’enquête, Barnett également. une vieille affaire de haine se conclura ici grâce à l’étrange détective.

agence 5Gants blancs… guêtres blanches

On a cambriolé la célèbre acrobate Olga Vaubant, ex-épouse de Béchoux, et « presque » tué sa mère. Jim Barnett jure à la jeune femme de lui rendre ses meubles avant une semaine.

Béchoux arrête Jim Barnett

Le député Jean Desroques est accusé de l’enlèvement et du meurtre de Chrisitiane Véraldy, qu’il ne connaît pas, et pourtant il ne nie pas. Béchoux est chargé de retrouver une photographie que le suspect à caché pour le confondre définitivement. Barnett, lui, travaille à dénouer le mystère, et à sauver un innocent. agence 3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s