Le Père Denoël est-il une ordure ? de Gordon Zola

denoel1Passez une journée sur un salon du livre aux côtés de Gordon Zola est une expérience inoubliable. L’homme est à l’image de ses livres, drôle et jamais avare de bons mots. J’ai donc eu très envie de le lire, et mon voyage à Paris m’a permis d’aller le saluer rue Daguerre, dans l’antre du Léopard, et de me faire dédicacer quelques-uns de ses ouvrages, dont Le Père Denoël est-il une ordure ?

Avant Gordon Zola, je ne savais même pas que Robert Denoël avait été assassiné; l’éditeur n’était pour moi qu’un nom sur une couverture.  J’étais donc très curieuse de ce roman, plus du point du vue historique, et je ne m’attendais pas à un tel plaisir de lecture indépendamment de ce roman-enquête sur la fin violente de l’éditeur le 2 décembre 1945. Car, Si Gordon Zola revendique un genre nommé le « poilar » (polar poilant), il a aussi la plume acérée comme un coup de griffe. Le livre est drôle, les jeux de mots sont légions, mais l’épuration est aussi montrée dans toute son horreur. L’auteur ne se voile pas la face et nous dévoile les vilains dessous de la libération ; résistant de la dernière heure (voire de celle d’après) et hypocrites en tout genre en prennent pour leur grade.

Présentation éditeur : L’éditeur de Louis-Ferdinand Céline assassiné dans des conditions aussi mystérieuses que rocambolesques ! Maître Lucien Bonplaisir, avocat de l’édition et directeur de l’association « SOS femmes tondues » se voit plonger dans les méandres d’une affaire terrible… dans laquelle les criminels courent encore (c’est une image) ! Un grand éditeur, fleuron des lettres françaises, tué, pillé, spolié, oublié…
Ne tombons pas en panne de décence ! CHERCHONS LA VÉRITÉ ! 

Il est important de souligner que près de 70 ans après les faits, la lumière n’a pas été faite sur ce crime, que les zones d’ombres s’apparentent à des tunnels et qu’il est bien possible qu’on ne sache jamais, quoique je pense que Gordon Zola n’est pas loin de la vérité (ce qui serait un comble pour une fiction… mais comme disait Oscar Wilde, « la vie imite l’art »… Donc…).

Quoiqu’il en soit, Gordon Zola secoue le cocotier de cette vilaine période que fut l’épuration, qui n’est pas à la gloire de la nation libérée, tout en divertissant son lecteur. Il réussit le difficile exercice de faire un portrait fidèle d’une période trouble, qui montre bien que la nature humaine n’est pas à l’image de ce que Monsieur Rousseau nous déclarait dans l’Emile (elle est loin d’être naturellement bonne, je pense plutôt que les « bons » sauvages sont toujours cannibales), tout en faisant rire. Il appuie là où ça fait mal, mais cela se fait avec légèreté, force jeux de mots ; un humour incisif.

En résumé, si vous savez déjà que le milieu de l’édition est une jungle et l’humanité un drôle de zoo, vous en aurez une nouvelle preuve. Si vous ne le saviez pas, venez le découvrir, ça ne vous empêchera pas de rire. Rire intelligent, c’est quand même mieux, non ?

léopard-logo

Pour vous procurer ce livre, et bien d’autres, cliquez sur le léopard.

« Au bal des hypocrites, l’affaire Denoël a fait danser beaucoup de monde »

Lucien Bonplaisir

7 réflexions sur “Le Père Denoël est-il une ordure ? de Gordon Zola

  1. Hello (de Lu),
    J’avais appris il y a peu que l’éditeur Denoël avait fricoté avec les Fritz durant la Seconde… et qu’il était ouvertement fasciste. Ce que je ne savais pas… Voilà maintenant que j’apprends qu’il fut zéliminé !

    Dingue, je vais finir « culturée » à point, moi😉

  2. J’ai lu ton billet une première fois, puis n’ayant jamais eu vent de l’affaire auparavant, je suis allée faire quelques recherches. Bref, me voilà de retour pour te dire que du coup, maintenant, j’ai terriblement envie de le découvrir ce roman. Ca a l’air tout à la fois drôle et hyper intéressant. Je note.

    • ça l’est ! je vais continuer avec « J’écluse » (l’affaire Dreyfuss vu par un policier alcoolique) et j’ai aussi « Etat critique » où Gordon Zola fait un sort à la critique journalistique actuelle… Bref, des billets en perspective !

  3. De l’humoir noir décapant en perspective, ça me plait ! En plus c’est amusant, car il y a quelques semaines je lisais un article sur ce mystérieux assassinat dans l’entourage de Céline, je me laisserais peut-être tenter un jour par cette lecture. Merci pour ta chronique😉

  4. Pingback: lectures de Janvier 2014 | Les Livres, Mes Livres & Moi

  5. Bonjour,

    Nous sommes les éditions du Léopard Masqué, la seule maison d’édition qui prescrit le ROMAN loufoque et burlesque. Nous sommes à la recherche de partenariats pour développer notre positionnement sur internet. Nous vous invitons à consulter notre site internet : http://www.leopardmasque.com

    Pour nous contacter : leopard.masque@orange.fr

    Nous possédons aussi une page Facebook :
    https://www.facebook.com/leopardmasque/
    Et celui de l’auteur principal de la maison d’édition : https://www.facebook.com/Gordon-Zola-258382540909800/

    Bien à vous,

    Le Léopard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s