La Comtesse de Cagliostro (1924)

Leblanc - La comtesse de Cagliostro - ill R BrodersCertes, ce roman est paru en 1924, mais dans l’histoire d’Arsène Lupin, c’est sa première vraie aventure (si on excepte son fait d’armes enfantin raconté dans « Le Collier de la Reine » (Les Confidences d’Arsène Lupin). Ce roman, c’est le roman d’initiation. le tournant dans une existence. Le jeune Raoul d’Andrésy n’a pas encore décidé de porter son réel patronyme d’Arsène Lupin et se cache derrière son second prénom et le nom de jeune fille de sa mère… Il n’a pas décidé non plus qui il serait dans le futur… Gentilhomme ou vaurien… Un peu des deux peut-être ? Le Destin va décidé pour lui…

Résumé :

1894, Raoul d’Andrésy a vingt ans. Il aime Clarisse d’Etigues mais, sans le sous, sans appui, il ne peut prétendre à sa main que le père de Clarisse lui a durement refusé.

Ce père que Raoul observe, car il semble avoir des choses à cacher… en effet, le hobereau normand fait partie d’une conjuration de douze hommes qui tentent de retrouver un mystérieux trésor. Ces hommes se heurtent à une femme non moins mystérieuse que le trésor qu’elle poursuit également, la Comtesse de Cagliostro, prétendue descendante du mystérieux Joseph Balsamo, et qui aurait – comme son père – le secret de la jeunesse éternelle…

comtesse ldpCes douze hommes, avec à leur tête Beaumagnan, font prisonnière la comtesse, et Beaumagnan, amoureux éconduit, religieux défroqué, décide de la mettre à mort.

Bien sûr, Raoul va la sauver, et l’aimer, cette jeune femme de cent ans… et il va aussi entrer dans cette course au trésor du fond des âges.

Arrivé bon dernier au milieu de cette lutte sans merci, Raoul va devoir user de toutes les qualités de Lupin pour parvenir le premier à dénouer la première des quatre énigmes laissés par Cagliostro, celle du chandelier à sept branches …

comtesse1

Que vous dire sur ce roman ?

Jeunesse d’Arsène Lupin, certes, mais maturité du personnage. C’est de ce roman que s’inspire le film de triste mémoire réalisé par Jean-Paul Salomé et qui transforme une oeuvre élégante, sombre et grandiose en un film d’action sans âme et sans souffle épique… Mais les récriminations contre cette production de 2004 attendront ! 

La Comtesse de Cagliostro n’est pas mon roman préféré, mais je lui trouve beaucoup d’intérêts. Leblanc a eu l’intelligence de renforcer la mythologie de son personnage, et a aussi le mérite d’offrir 4 énigmes qui seront résolus dans 4 romans, dont un qui ne met pas en scène Lupin (et pour lequel, j’ai une tendresse énorme… vous allez comprendre…) Dorothée Danseuse de cordes. Le jeune Lupin se construit au contact de deux figures féminines, Clarisse et Joséphine, qui vont lui montrer la voie à suivre. Ce roman, c’est presque un drame romantique comme en a tant connu le XIXème siècle… Le personnage de Beaumagnan est un grand héros romantique, Lupin est un jeune premier encore innocent (pas du point de vue de la police, cependant), Clarisse est l’innocence jeune fille, quant à Joséphine… 

la cagliostro lg étrangère

Si vous avez envie de vous attaquer aux aventures d’Arsène Lupin dans leur totalité, il faut commencer par ce roman, qui 20 ans après la première apparition du gentleman-cambrioleur lui offre une pierre fondatrice fondamentale…

cagliostro

9 réflexions sur “La Comtesse de Cagliostro (1924)

  1. Pingback: Chronologie de la publication des aventures d’Arsène Lupin | Les Livres, Mes Livres & Moi

  2. Pingback: Chronologie des aventures d’Arsène Lupin | Les Livres, Mes Livres & Moi

  3. Je n’ai pas encore eu le temps de relire « Arsène contre Herlock », alors, lire tout Lupin, bien qu’intéressant (j’en ai lu une partie durant ma prime jeunesse, faisant tous les polars « classiques »), ma foi, je pense que j’aurais les yeux plus gros que le ventre… Comment ça « pas plus que d’habitude » ??😀

    En tout cas, je lis tes chroniques, c’est déjà un bon point pour en savoir un petit peu plus sur le gentleman…😉

    • hé!hé! je n’ai rien dit moi ! tu pourrais essayer de Cannibaliser tout Lupin ! je suis sûre que tu peux…
      sinon, pour une ambiance plus inquiétante, essaie L’Ile aux trente cercueils… Je suis sûre que tu adoreras !

      • J’ai déjà du mal à cannibaliser ma propre PAL…😀

        Rien que le titre, ça donne envie… NON ! je ne peux pas… Je me souviens de l’aiguille creuse et d’une autre aventure où il perdait une femme pour qui il avait de l’affection… si je ne confond pas avec un autre !

      • c’est dans l’Aiguille creuse… mais Arsène ne garde jamais longtemps celles qu’il aime (et qui l’aiment…) donc, que ça soit dramatiquement ou non, elles disparaissent toutes ! Dans l’île, il vient sauver une femme en détresse à la toute fin de l’aventure, et il ne la séduit pas, elle en aime déjà un autre ! comme quoi il peut être désintéressé !

      • Pff, si beau, si charmeur, et si coureur… l’opposé de Holmes qui lui, ne séduit pas les femmes. Les femmes sont séduites par lui (moi), mais lui, il passe son chemin !😀

        J’avais eu de la peine que la femme soit morte, petit traumatisme, qui aurait passé si j’avais su que tel James Bond, il les passait juste à la casserole avant de crier « à la suivante »😀

      • je trouve Lupin plus profond que Bond. Il souffre vraiment de les perdre, et il s’invente un nouveau personnage (perenna, sernine, victor…) pour pouvoir vivre un nouvel amour et espérer que… mais chaque fois l’aventure le rattrappe !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s