LES AVATARS D’ARSENE LUPIN – Partie 8

tumblr_lo814dwtsW1qa0qhqo1_400Conclusion sur Arsène, Raoul, Désiré et les autres…

Sur la question d’alter ego, Arsène Lupin est l’un des grands champions de la littérature française. Il change d’identité plus souvent qu’il ne change de costume, et c’est un des ingrédients de son succès. Lupin est avant tout un acteur qui s’amuse à jouer des rôles aussi divers que variés. il est aussi, chose importante, le metteur en scène de cette comédie humaine que sont ses aventures… Lupin entre dans n’importe quelle peau, et nous rend sympathiques ses avatars avant même de nous dévoiler qu’ils ne sont en fait qu’une nouvelle incarnation : Victor, Jim Barnett ou Raoul d’Andrésy sont tout aussi attachants que Lupin lui-même. Sous ses diverses défroques, il est vrai que transparaissent bon nombre de ses traits de caractère, mais il sait se rendre méconnaissable.

Sous le signe de l’autre

Lupin est placé dès l’origine sous le signe de l’autre. L’autre narrateur, témoin passif et anonyme des actes de son autre lui-même, célèbre et actif. La multiplication des identités, toutes différentes mais pleines de similitudes est le moyen d’existence du personnage. C’est même cette absence d’identité qui crée la reconnaissance avec le lecteur. Pour découvrir Lupin, jeu ludique et tacite entre écrivain et public, il faut chercher le personnage fort, démêler les vrais indices des fausses pistes et voir vers qui la sympathie se porte…

Sous diverses identités, dans divers miroirs

Raoul d’Andrésy, Victor Hautin, Don Luis Perenna, et surtout Jim Barnett, affrontent Arsène Lupin. Que peuvent-ils contre lui ? Peu, si on y réfléchit. Si Lupin change si souvent d’identité, c’est pour épaissir ces fameuses ténèbres qui lui tiennent tant à coeur. Mais c’est aussi une valse de déguisements, de vies auxquelles Lupin s’essaie, sans succès, puisqu’il finit toujours par redevenir Lupin. L’altérité, c’est peut-être avant la toute-puissance, une recherche de soi-même.

S’affronter à l’autre

fac-similé d'un fascicule original des aventures d'Arsène Lupin (Ed. 813)

fac-similé d’un fascicule original des aventures d’Arsène Lupin (Ed. 813)

L’affrontement est un fondement du problème de l’altérité. Au-delà des ennemis, Lupin s’affronte sans cesse à lui-même. Et souvent, les identités volées ou inventées doivent rendre les armes et laisser Lupin reprendre les rênes de l’aventure. C’est toujours Lupin le vainqueur, quand le nom est lancé, la victoire est certaine.

The End !

les avatars d’Arsène Lupin – partie 1

les avatars d’Arsène Lupin – partie 2

les avatars d’Arsène Lupin – partie 3 

les avatars d’Arsène Lupin – partie 4

les avatars d’Arsène Lupin – partie 5 

les avatars d’Arsène Lupin – partie 6 

les avatars d’Arsène Lupin – partie 7

Et pour en savoir plus : 

CouvLupin9

6 réflexions sur “LES AVATARS D’ARSENE LUPIN – Partie 8

  1. Je suis un grand admirateur de Lupin. J’ai pu le suivre dans beaucoup de ses aventures. C’est bien vrai que sa puissance réside dans le fait qu’il n’existe tout simplement pas. Il n’est qu’une marque de fabrique, que l’on appose au travail accompli par Perenna, Raoul ou Barnett.
    Cependant l’avantage que Lupin possède sur ses alter egos est qu’il est une intelligence, celle que partagent les justiciers. S’il est en effet indescriptible physiquement, il se reconnait dans les actes et les pensée
    Je félicite l’auteur de cet essai sur Lupin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s