St Samson… Samson Clairval de Roger-Francis Didelot…

didelot 1

L’exemplaire que j’ai à la maison… Certes, il a vécu, mais cela prouve bien la qualité de l’intrigue😉

Voici un petit extrait de ma présentation de Samson Clairval, dans « Arsène Lupin et cie »…

J’espère vous donner envie de lire les aventures du mystérieux Samson, héritier de Lupin (pour les chanceux parisiens, la Bilipo possèdent ces romans!)

Le personnage de Samson Clairval fut créé en 1937 par Roger Francis Didelot, écrivain prolifique qui s’intéressa à tous les domaines littéraires avec une prédilection pour le roman policier. Parmi tous ses romans policiers, qui possèdent “écriture soignée, intrigues astucieuses”(Mesplède, Dictionnaire des Littératures policières, 2003 – volume 1, p. 513), il y a Samson Clairval qui apparaît la même année que Silas Lord, et dont l’existence est presque aussi éphémère… Deux romans, bien que l’auteur en ait annoncé trois de plus (Le Collège hanté ; La double mort de Samson Clairval ; L’Heure H… Titres prometteurs…). Deux aventures qui permettent malgré tout à Didelot de créer un aventurier à la mesure d’Arsène Lupin. Car, il faut bien l’admettre, Samson Clairval fait figure de parfait gentleman-cambrioleur. Un aventurier au grand cœur, capable de prendre tout un tribunal en otage, de voler la Banque de France, de se porter au secours d’innocents injustement accusés… Et tout cela, avec didelot 2brio, panache et humour. Mais le personnage, ne s’arrête pas là, comme Lupin, il est complexe et cache des secrets douloureux… Pour Michel Lebrun, Samson Clairval “vaut le voyage” : “Clairval. L’aventurier que redoutaient banquiers véreux, avocats marrons, députaille sans scrupule.” (Samson Clairval Aventurier)  Il protège la veuve et l’orphelin, sans jamais commettre de crime de sang. De plus, il a la gouaille d’Arsène Lupin, et son art du maquillage. Samson Clairval apparaît dès le premier instant comme un être aux pouvoirs énormes, capable de mettre l’île de la Cité “en état de siège” par une simple communication radiophonique. Pour le peuple, c’est un personnage sympathique, amusant, qui persécute police et puissants : “Samson Clairval, l’escroc disait les uns, le récidiviste l’appelait la police, tandis que d’autres prononçaient son nom, “Clairval”, avec une sorte de ferveur.” Cette “ferveur” face au nom est habituellement réserver à Lupin, Clairval est à la mesure de son ancêtre, beaucoup plus fouillé que les gentlemen de consommation des éditions Ferenczi…

Et si vous voulez en savoir plus sur le Mystère Clairval, je connais un très bon livre😉

CouvLupin9

pour vous procurer cet ouvrage de références…. (je le jure!), cliquez sur l’image !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s